- PUBLICITÉ -
Le Centre Marie Eve procède à l’ouverture d’une «Boutik»

Photo Benoît Bilodeau

Acheter à La Boutik du Centre Marie Eve, c’est aider la femme enceinte ou la mère ayant des enfants de moins de 2 ans vivant des difficultés, comme le rappellent ici Isabelle Thibault, directrice générale, Isabelle Jorg, chargée de projets, et Francine Dallaire, présidente du conseil d’administration.

Photo Benoît Bilodeau

C’est fait! Le traditionnel ruban vient d’être coupé par la mairesse suppléante de la Ville de Deux-Montagnes, Micheline Groulx Stabile.

Photo Benoît Bilodeau

On vend vraiment de tout à La Boutik du Centre Marie Eve, et à petits prix.

Le Centre Marie Eve procède à l’ouverture d’une «Boutik»

Pour financer ses services

Dans le but de l’aider à financer une partie des services qu’il offre depuis maintenant 36 ans aux femmes enceintes ou aux mères ayant des enfants de moins de 2 ans vivant des difficultés, le Centre Marie Eve vient d’ouvrir une friperie «économique, écologique et philantropique» proposant des vêtements pour tous et divers objets usagés vendus à bas prix, afin de leur assurer une seconde vie.

Dans le but de l’aider à financer une partie des services qu’il offre depuis maintenant 36 ans aux femmes enceintes ou aux mères ayant des enfants de moins de 2 ans vivant des difficultés, le Centre Marie Eve vient d’ouvrir une friperie «économique, écologique et philantropique» proposant des vêtements pour tous et divers objets usagés vendus à bas prix, afin de leur assurer une seconde vie.

Appelé tout simplement La Boutik, et situé au 1803, chemin d’Oka, à Deux-Montagnes, à l’intersection de la 18e Avenue, l’endroit a officiellement été inauguré le mercredi 21 novembre, en présence de nombreux invités, dont Micheline Groulx Stabile, mairesse suppléante de Deux-Montagnes, Erik Johnson, conseiller municipal à la Ville de Deux-Montagnes, et Vera Madic, attachée politique de la députée fédérale de Rivière-des-Mille-Îles, Linda Lapointe.

Un projet venu du «»

Aussi, ceux et celles qui ont permis que ce projet se réalise étaient présents pour cette petite cérémonie d’inauguration marquée de courts discours, d’une coupure de ruban et d’une visite de la boutique.

Pour une, la présidente du conseil d’administration du Centre Marie Eve, Francine Dallaire, a parlé d’un projet venu du «fond du cœur» et pour lequel tous se sont dédiés avec tout autant de cœur. «C’est parti d’une pensée, d’un besoin, d’une idée. Nous avons peinturé, sablé, vissé. Nous nous sommes vraiment dédiés et aujourd’hui, nous sommes ici pour célébrer. La Boutik fait maintenant partie intégrante du Centre Marie Eve, mais aussi de la communauté» , a-t-elle dit.

De son côté, la directrice générale, Isabelle Thibault, a tenu à remercier les nombreuses personnes bienveillantes et bénévoles qui se dédient à la mission de l’organisme. «Je me sens privilégiée de les côtoyer. Elles sont inspirantes» , a-t-elle mentionné. Celle-ci n’a surtout pas oublié ces personnes qui ont contribué à ce que ce projet de boutique se réalise, que ce soit pour l’aménagement, pour un don substantiel, pour des travaux de plomberie et de menuiserie, pour le transport des marchandises et des supports à vêtements. Elle a ainsi nommé Francine Doucette, Louise Bouchard, Siméon Doucette et Rolland Garnier, les familles de Ginette Dépatie et Carole Fortier, Réal Paquette, de même que l’entreprise Les séchoirs Caux et Frères.

Une deuxième vie à des dons

L’ensemble de ce qu’on retrouve à La Boutik (vêtements pour adultes, enfants et bébés, chaussures, bottes, sacoches, sacs à dos, chapeaux, jouets et autres) provient de dons remis aux trois points de service du Centre Marie Eve situés à Saint-Eustache, Sainte-Thérèse et Saint-Jérôme. «Le premier tri des dons va toujours aux mamans pour assumer leurs besoins et ceux de leur enfant pour la première année. Ce que nous voyons ici, ce sont des surplus. Les gens sont, on le voit, très généreux. Et on effectue une rotation des items aux deux semaines» , d’expliquer Isabelle Thibault.

Ouverte depuis la mi-juillet dans les faits, la friperie connaît, aux dires de Mme Thibault, du succès. «Ça fonctionne bien pour le moment, mais, bien sûr, on souhaite augmenter le flot de clients. Au début. On était ouvert trois jours par semaine, et depuis la fête du Travail, on a élargi la plage horaire avec une ouverture le vendredi soir jusqu’à 21 h et le samedi. Aussi, on fait de la promotion sur Facebook et les réseaux sociaux» , d’ajouter la directrice générale, précisant que La Boutik existe grâce à l’apport des bénévoles et de la chargée de projets, Isabelle Jorg.

Notons, enfin, que La Boutik du Centre Marie Eve est ouverte les mardi, de 9 h à 14 h, mercredi, de 9 h à 14 h, vendredi, de 10 h à 21 h, et le samedi, samedi, de 9 h à 14 h.

Pour en savoir davantage: [http://www.centremarieeve.ca].

Array
- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Metro Rosemere
- PUBLICITÉ -
Top