- PUBLICITÉ -
COVID-19, Luc Désilets, député de Rivière-des-Mille-Îles, aînés, travailleurs, étudiants

Luc Desilets, député de Rivière-des-Mille-Îles.

Le Bloc Québécois parle pour les étudiants, les agriculteurs et les aînés

De retour en Chambre

Des députés du Bloc Québécois ont profité du retour en Chambre pour tenter de faire avancer plusieurs enjeux pour la population du Québec. Pour le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, «la collaboration apporte des gains, à la condition de demeurer vigilants. Cette fois-ci, les gains que nous avons obtenus auront des impacts positifs importants pour les étudiants, les aînés et les agriculteurs. C’est notre travail qui a permis ces avancées et nous devons espérer que les Québécois s’y reconnaîtront.»

Pour les jeunes, indique-t-on dans un communiqué, le Bloc a obtenu un engagement du gouvernement pour que la nouvelle aide financière pour les étudiants soit ajustée afin de ne jamais pénaliser les personnes qui travaillent. «Le gouvernement a accepté notre demande afin qu’un étudiant ne perde pas l’ensemble de sa prestation s’il décide de travailler à temps plein. Ainsi, le soutien financier apporté devrait inciter à l’emploi en toute circonstance», souligne Luc Desilets, député de Rivière-des-Mille-Île.

En ce qui concerne les personnes aînées, le Bloc Québécois demandait un engagement du gouvernement pour mieux soutenir «ces grands oubliés» des programmes d’aide actuels, notamment par une augmentation de la pension de la Sécurité de la vieillesse et du Supplément de revenu garanti. «Jusqu’à tout récemment, le gouvernement refusait de considérer une hausse de la pension de la Sécurité de vieillesse. Dorénavant, le gouvernement s’engage à le considérer. Il s’agit d’un pas dans la bonne direction et le Bloc Québécois continuera de réclamer des bonifications», ajoute le député.

Enfin, à la demande du Bloc Québécois, le comité parlementaire de l’agriculture a été mis en place pour permettre aux producteurs agricoles québécois de faire valoir leurs besoins dans le contexte de la pandémie. Pour M. Desilets, il était important qu’un soutien financier soit disponible pour les agriculteurs, mais qu’il le soit également pour les autres secteurs de l’économie afin qu’ils puissent embaucher notamment des étudiants.

«Il ne se passe pas une journée sans que je ne sois interpellé par des citoyennes et citoyens de Rivière-des-Mille-Îles qui vivent des situations particulières, et mon objectif c’est de leur trouver des solutions. C’est pour eux qu’on travaille à Ottawa et si on peut réussir à les soutenir dans le contexte actuel comme on a réussi à le faire cette semaine, on va continuer de le faire. On est là pour ça», conclut le député Luc Desilets.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top