- PUBLICITÉ -
Le Bloc et les aînés

(Photo Michel Chartrand)

Le Bloc et les aînés

110 $ de bonification au Supplément de revenu garanti

Si elle est élue lors de l’élection générale, le 2 mai prochain, la candidate bloquiste dans le comté de Marc-Aurèle-Fortin, Marie-France Charbonneau, veut s’impliquer pour aider les personnes âgées à améliorer leurs conditions de vie.

Elle s’engage alors à faire pression sur le gouvernement du Canada afin d’obtenir une bonification sur le régime de Supplément de revenu garanti. «Notre société néglige parfois ceux qui nous ont permis d’être ce que nous sommes. C’est pourquoi il nous faut exiger un plus grand respect et un meilleur soutien pour nos aînés», affirme la candidate.

L’engagement bloquiste de revoir les sommes allouées au Supplément de revenu garanti par personne n’est pas nouveau dans l’argumentaire. En effet, la bonification de ce régime a déjà été au cœur des débats partisans. En 2011, ce que la formation québécoise propose, c’est de bonifier les prestations de 110 $ par personne éligible. Voilà qui permettrait, pense-t-on, de soulager et d’améliorer la qualité de vie des gens à faible revenu.

- Publicité -

«Depuis des années, le gouvernement fédéral fait des économies en ne donnant pas aux aînés le Supplément de revenu garanti, simplement parce qu’ils n’ont pas fait la demande. Cette situation brime particulièrement les femmes, qui forment la majorité de la population aînée», dit-elle.

Pour remédier à la situation, en plus de faire pression sur le gouvernement du Canada, la candidate bloquiste estime que le gouvernement devrait démontrer sa bonne foi en instaurant une aide directe, une personne ressource qui aiderait les gens à remplir les bons documents pour avoir droit aux sommes alloués.

Par exemple, Marie-France Charbonneau parle d’une ligne téléphonique ou encore un carrefour de ressources, ce qui permettrait d’aider les personnes aînées qui ne sont pas, dans la majorité, adeptes de l’informatique et d’Internet pour aller chercher de l’information.

La bonification du Supplément de revenu garanti reçoit actuellement l’appui de nombreux groupes et associations au Québec. Parmi ces groupes, on retrouve l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées, les professionnels retraités du Québec, etc. «Au Québec, cette mesure se chiffre à 200 millions et touche 25 % de la population. Même l’Assemblée nationale s’est exprimée de façon unanime en faveur d’une telle augmentation», dit-elle.

Dans les plates-formes électorales des partis fédéralistes, on ne retrouve pas cette mesure proposée par le Bloc québécois. Certains partis s’engagent à investir dans le Supplément de revenu des sommes additionnelles pour répondre à la demande, sans apporter une majoration des sommes aux bénéficiaires. Également, souligne la candidate, seuls les bloquistes demandent l’inscription automatique de tous les aînés ayant des revenus assez bas pour avoir droit au programme.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top