- PUBLICITÉ -

Le ministre Champagne était accompagné des députés Ramez Ayoub et Linda Lapointe.

L’autoroute 19 annoncée… sans Québec

Le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, François-Philippe Champagne, a annoncé, lundi, en compagnie des députés fédéraux Ramez Ayoub, et Linda Lapointe, un investissement de plus de 280 millions de dollars, afin de prolonger l’autoroute 19, entre les autoroutes 440 et 640, de Laval à Bois-des-Filion.

Cette annonce, à laquelle ont également assisté Paul Larocque, président de la Coalition pour le parachèvement de l’autoroute 19, et de nombreux maires des Basses-Laurentides, a bien été faite une dizaine de fois par les différents gouvernements au pouvoir au cours des 47 dernières années. Mais cette fois serait la bonne, et ce, même si Québec, maître d’œuvre du projet, n’était pas représenté lors de la conférence de presse.

«Nous avons une très belle collaboration avec nos collègues de Québec. Ce que nous disons ce matin, c’est que nous, nous sommes prêts. Et la dernière chose que nous voulons faire, c’est de retarder encore. Les gens attendent depuis plus de 40 ans» , a mentionné le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités avant d’ajouter que l’annonce faite lundi devrait faire bouger les choses.

«Lorsque le Trésor fédéral approuve un projet, c’est à ce moment-là que les municipalités peuvent commencer à encourir des frais qui seront éligibles à être financés. Une fois le projet approuvé, cela facilite la suite. Il ne reste plus qu’à nos partenaires de Québec à aller de l’avant et, de ce que je comprends, il ne reste que quelques détails techniques à finaliser de leur côté (voir autre texte en page 4)» .

Le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités a parlé d’un «chemin de Damas» et de «Compostelle» pour illustrer les quatre décennies de pourparlers qui ont finalement mené à l’annonce de lundi. «Si nous regardons dans l’histoire, je ne me rappelle pas qu’il y ait eu un investissement de plus d’un quart de milliards dans le désengorgement de la grande région de Montréal» , de dire M. Champagne à ce sujet.

Le prolongement de l’autoroute 19, entre les boulevards Saint-Martin Est, à Laval, et Industriel, à Bois-des-Filion, permettra en effet d’implanter «un lien efficace et sécuritaire» en transport collectif, de réduire la congestion sur le réseau et de réduire le temps de déplacement pour les usagers de la route. Entre autres, on construira une nouvelle chaussée à trois voies par direction, dont une voie dans chaque direction réservée aux autobus, au covoiturage et aux véhicules électriques, quatre échangeurs, un nouveau pont, un stationnement incitatif et un terminus d’autobus.

Travail de terrain

Les députés Ramez Ayoub (Thérèse-De Blainville) et Linda Lapointe (Rivière-des-Mille-Îles) ont multiplié les représentations, ces quatre dernières années plus particulièrement, en Chambre notamment, afin que le projet se réalise. M. Ayoub a même présenté une pétition de plus de 7 000 noms en 2017.

«Pour la couronne nord, et pour moi, c’est un moment historique. Cela fait des années que l’on parle de ce projet-là! L’émotion est là! Je n’ai jamais rêvé autant pour mes concitoyens et j’en suis vraiment très très fier! Je suis très heureux que la volonté d’agir se traduise enfin en actions concrètes pour réaliser cet important projet.»

«Cet investissement va améliorer grandement l’efficacité des déplacements sur la Rive-Nord, de poursuivre Mme Lapointe. Je suis très heureuse que notre gouvernement participe à ce projet qui sera transformateur pour notre région. J’ai travaillé très fort pour que ce projet voit le jour, et nos efforts sont enfin récompensés» .

La réfection du pont Pie-IX entre Montréal et Laval, ainsi que la construction d’une voie réservée sur ce pont sont aussi au nombre des travaux annoncés. L’enveloppe budgétaire totale est de quelque 345 M$.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top