- PUBLICITÉ -
L'appel de la route

En couple depuis presque 10 ans

L’appel de la route

Pour un périple d’audace, de culot, mais aussi d’exploration, Mathieu Perkins et Patricia Lefebvre quitteront Sainte-Thérèse, ce 1er septembre, à bord de leur Winnebago Indian 1974 (clin d’œil ici à la série Walking Dead puisqu’il s’agit d’une réplique identique) et mettront le cap sur les Rocheuses, la côte pacifique canadienne, et sur la côte Ouest des États-Unis.

«Lorsqu’on a pris la décision de tout laisser dernière nous pour vivre cette aventure, tout est allé très vite», explique Patricia. Nous avons loué notre duplex, j’ai réussi à obtenir un horaire plus atypique pour ne travailler que 20 heures par semaine (NDLR : Patricia est travailleuse autonome en testing informatique), bref, tout s’est mis en place facilement.»

Ainsi, pendant sept mois, ils sillonneront (un brin) le Canada, préférant de toute évidence la découverte des États-Unis.

Premier arrêt? «Saint-Tite!, de répondre en riant Patricia Lefebvre. Nous allons là-bas rendre visite à la famille, quelques jours. Ensuite, c’est direction Calgary. Mat a de la famille à cet endroit.»

Sortir du confort habituel

Parce qu’ils veulent tous deux faire abstraction de l’horaire, de destinations précises ou encore d’un emploi du temps rigoureux, l’itinéraire de leur voyage se veut un tantinet hasardeux pour ne pas dire incertain.

«C’est le but recherché, lance Mathieu. Nous ne voulons pas de destination précise. Nous voulons rencontrer des gens, nous faire des amis. Moi, je compte me présenter dans des soirées réservées aux musiciens et me faire connaître. J’emporte d’ailleurs une partie de mon studio avec moi»

«Je souhaite que Mat puisse vivre de sa musique, je crois qu’il sera plus productif, aussi, renchérit Patricia. Nous partons d’ici avec peu d’attentes, et c’est bien.»

Quant au Winnebago, on assure qu’il est en ordre. Un voisin plutôt sympa, mécanicien de surcroît, a par ailleurs aidé Mathieu à la remettre en bon état. Recommandations, conseils et probablement mises en garde formulées entre deux tours de manivelle ont suffi à Mathieu pour partir l’esprit en paix.

«Non, je n’ai pas de crainte avec le Winnebago. On a passé un mois à la réparer. Je sais comment me débrouiller», dit-il.

Des nombreux états et villes qu’ils traverseront, un arrêt est prévu en Californie. «On compte s’installer là-bas quelque temps», affirme le jeune auteur-compositeur.

Accompagné de toutou Abbey, un beagle à la bouille amusante, le jeune couple s’exilera en emportant le minimum : quatre paires de souliers, deux «semaines» de vêtements, un seul sac à main pour Patricia, deux vélos, et leur immense soif de vivre.

Sourire aux lèvres, ils affirment être bien prêts pour le grand voyage.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top