- PUBLICITÉ -
Lancement du Dictionnaire biographique de Sainte-Thérèse

L’auteur

Lancement du Dictionnaire biographique de Sainte-Thérèse

La Société d’histoire et de généalogie des Mille-Îles souligne ses 75 années d’existence par le lancement du Dictionnaire biographique de Sainte-Thérèse contenant 2 200 curriculums de personnes ayant marqué la région, du régime seigneurial jusqu’à aujourd’hui. Un projet qui a demandé près de trois ans de travail et qui a été rédigé par André Thériault.

C’est le 6 juillet dernier que le musée régional Joseph-Filion, situé sur la rue Blainville Est, à Sainte-Thérèse, a accueilli le public pour le lancement du livre de 480 pages. Les artisans qui ont contribué à l’ouvrage et à sa publication étaient également présents.

«Il a fallu 30 mois de travail pour amasser les données et rédiger le document. Le plus intéressant a été la recherche sur les gens impliqués dans la MRC. Ça s’est fait avec la collaboration de Joan Duchesne pour la recherche généalogique», s’est exprimé l’auteur.

L’ouvrage se présente sous la forme d’un dictionnaire où la recherche se fait par ordre alphabétique des noms de famille. Sous chacun d’eux, une courte ou une plus longue description est faite selon les renseignements disponibles. On y retrouve, entre autres, des députés, maires, conseillers, curés, directeurs, médecins, notaires, avocats ou commerçants.

«J’ai trouvé des données dans les archives notamment de la Voix des Mille-Îles. À l’époque, une description des gens impliqués dans la région était faite sous forme d’hommage lorsqu’ils décédaient. J’ai lu ces archives pour y trouver l’information», explique M. Thériault.

Ce dernier indique également que le nouvel ouvrage biographique publié par la Société d’histoire et de généalogie des Mille-Îles est le premier depuis 1940, date à laquelle la Société avait publié les Cahiers historiques de Sainte-Thérèse.

C’est une première publication pour André Thériault, retraité de l’enseignement. Ce dernier affirme qu’il a adoré son expérience, particulièrement pour tout ce qu’il a appris avec la recherche. Si le document vient tout juste d’être publié, déjà des mises à jour et des révisions sont à prévoir. On retrouve d’ailleurs à la fin de l’ouvrage les coordonnées des personnes à contacter en cas d’erreur ou pour soumettre un nouveau curriculum.

L’ouvrage, maintenant disponible au musée régional Joseph-Filion, au coût de 25 $, suscite déjà de l’intérêt, selon l’auteur, puisque plusieurs personnes s’y retrouvent elles-mêmes ou un membre de leurs familles. Les nombreuses biographies qui y sont répertoriées débutent avec le régime seigneurial jusqu’aux dernières élections, en 2014.

Par la même occasion, le public est invité à visiter le musée qui présente, pendant tout l’été, l’exposition sur le naufrage de l’Empress of Ireland qui a sombré dans le fleuve Saint-Laurent, au large de Sainte-Luce, le 29 mai 1914.

L’accident avait été causé par un charbonnier qui avait percuté le bateau de 569,8 pieds de longueur et 65,5 pieds de largeur, faisant 1 012 victimes en seulement 14 minutes. Les visiteurs pourront admirer la maquette de l’Empress of Ireland d’Hervé Chouinard, faite avec du bois de teck provenant du véritable navire qui est toujours au fond des eaux.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top