- PUBLICITÉ -

Lancement de la consultation publique sur le transport collectif

Dans la foulée des travaux d'élaboration auxquels ont participé plus de 1 200 intervenants, l'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) dépose, pour consultation publique, son projet de Plan stratégique de développement (PSD) du transport collectif de la région métropolitaine, le premier plan du genre au Québec.

Ce projet est le résultat de la concertation, au cours des trois dernières années, du milieu du transport, des élus et de nombreux citoyens.

«Tout en tenant compte de la présente pandémie et des incertitudes qu’elle entraîne, le moment est venu de mettre au point, collectivement, une vision d’avenir du transport collectif et du transport adapté, sur un territoire où vit la moitié de la population du Québec, fait valoir Benoît Gendron, directeur général de l’ARTM. Le plan propose une amélioration des services de transport collectif à l’échelle métropolitaine, à partir d’une vision intégrée basée sur les besoins de la population. L’amélioration de la qualité de vie et de l’environnement ainsi que la vitalité économique sont au cœur de cette vision

Afin que tous s’investissent vers un horizon commun, une vision soutenue et active sur un horizon de 30 ans, le projet de PSD propose de convenir des stratégies et des actions à entreprendre. Pour planifier les dix prochaines années, il faut aussi porter le regard au-delà des effets de la pandémie puisqu’il y a toujours urgence d’agir pour répondre aux défis environnementaux tout en assurant la vitalité économique et sociale de la collectivité métropolitaine.

Les objectifs du projet de PSD visent à répondre aux orientations du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et de la Politique de mobilité durable du Québec. En voici les principaux:

-Hausser à 35 % la part du transport collectif en pointe du matin d’ici 2031 à 2035, par rapport à 25 % présentement ;

-Augmenter l’offre de service de 60 % au cours des 10 prochaines années ;

-Favoriser un transfert des automobilistes vers les modes de transport collectif et actif en vue de réduire de 14 % les déplacements en auto pour la même période.

Le plan est construit autour de trois orientations qui se déclinent en six stratégies afin de relier les différentes communautés de la région métropolitaine à l’aide de services performants articulés autour du développement du Réseau de transport collectif structurant (RTCS), des services locaux et de l’aménagement du territoire, déployer des options de mobilité diversifiées offrant une expérience simplifiée et attrayante en se basant sur l’évolution des besoins, l’intégration des innovations et l’amélioration des services existants en complémentarité avec les modes actifs et le covoiturage et favoriser une utilisation efficiente des ressources tout en renforçant la résilience du système.

De grands projets sont déjà en cours, plusieurs études sont également bien avancées grâce au Plan des initiatives de développement du transport collectif 2018-2021 (PIDTC) initié en 2018, au Plan québécois des infrastructures 2020-2030 (PQI), et à la Proposition d’actions priorisées en transport collectif 2020-2023 déposée au gouvernement du Québec en mai 2020.

«Plus que jamais, notre gouvernement veut améliorer la mobilité dans la région métropolitaine, et cela se traduit par des actions concertées en transport collectif. Avec la relance économique et le projet de loi 66, nous voulons accélérer la réalisation de certains projets structurants, qui sont attendus par la population. Je me réjouis que, pour la première fois, les citoyens de la région métropolitaine soient invités à participer à cet exercice de consultation», soutient Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

«Ces vastes consultations sont un exercice sans précédent. Chères citoyennes, chers citoyens, vous avez une occasion unique de venir exprimer vos attentes, votre vision de ce que doit être le transport collectif, et ce, pour les 30 prochaines années. C’est le moment de vous faire entendre et je compte sur vous pour y participer», renchérit Chantal Deschamps, mairesse de Repentigny, représentante de la couronne nord au conseil d’administration de l’ARTM et présidente du comité de la consultation publique

Plusieurs façons de participer

L’information sur le projet de PSD est disponible sur le site [www.repensonslamobilite.quebec] où il est également possible de transmettre un mémoire, des commentaires, un point de vue ou des propositions, en plus de s’exprimer directement sur les sujets proposés par l’ARTM.
Les citoyens seront également invités à participer à l’une des quatre rencontres d’information en webdiffusion, au cours desquelles sera présenté le projet de PSD. Ces séances seront suivies par une plénière citoyenne où questions et commentaires seront bienvenus: le mardi 10 novembre, à 19 h, le mercredi 11 novembre, à 19 h, le lundi 16 novembre, à 14 h, et le mardi 17 novembre, à 19 h.

L’appel de mémoires se terminera le 14 décembre et les séances d’audition se tiendront entre le 13 et le 26 janvier 2021. L’ARTM sera accompagnée dans ce processus par l’Institut du Nouveau Monde, qui animera les rencontres et rédigera le rapport de consultation. L’ARTM a pour objectif de déposer le PSD au conseil d’administration en mars 2021.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Daigle
- PUBLICITÉ -
Top