- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

L’actualité en bref

Invitation aux aînés à commander leur trousse d’impôt

Mylène Freeman, députée d’Argenteuil-Papineau-Mirabel, tient à informer les aînés de sa circonscription que ceux et celles désirant recevoir par la poste leur trousse d’impôt doivent maintenant en faire la demande auprès de l’Agence du revenu du Canada.

En effet, de récents changements font en sorte que la trousse n’est plus envoyée automatiquement à tous les aînés à faible revenu. Il faut désormais téléphoner à l’Agence au 1 800 959-7383 et demander à recevoir la trousse par courrier.

«Si l’on retrouve de la confusion parmi ceux qui sont touchés par ces changements et parmi les organismes qui offrent des services aux aînés, c’est peut-être que la façon d’informer les gens n’était pas adaptée à la réalité de ceux-ci. Ce n’est pas tout le monde qui peut produire sa déclaration en ligne ou aller chercher un formulaire dans un bureau de poste», a déclaré Lysane Blanchette-Lamothe, porte-parole de l’opposition officielle pour les aînés.

Par ailleurs, la députée d’Argenteuil-Papineau-Mirabel tient à vous aviser que la question qu’elle a posée aux conservateurs cette semaine fait bouger les choses. «À la suite de nos demandes, des fonctionnaires ont rejoint notre bureau afin de s’assurer que les services soient donnés correctement aux citoyens. Pour notre part, nous continuons de faire un suivi sur ce dossier et j’invite mes concitoyens à faire appel à mon bureau s’ils ont besoin d’aide dans ce processus.»

Pour renseignements: 450-562-0737 ou le 819-983-1577.

Dénonciation des abus des entreprises émettrices de cartes de crédit

Dans le cadre de la campagne que le NPD mène concernant les frais excessifs liés au traitement des cartes de crédit, la députée néo-démocrate de Rivière-des-Mille-Îles, Laurin Liu, a rencontré les membres du conseil d’administration de la Chambre de commerce Saint-Eustache–Deux-Montagnes–Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

«Chaque fois qu’on fait un achat par carte de crédit, une part de notre paiement va aux sociétés de carte de crédit. Au Canada, ces frais se classent parmi les plus élevés du monde. Au bout du compte, cela signifie une réduction des marges de profit pour les commerçants et une augmentation des prix au détail pour les consommateurs», a fait valoir Laurin Liu.

En 2010, le gouvernement fédéral a cédé à la pression en lançant un code volontaire visant à protéger les propriétaires de petites entreprises contre les pratiques abusives des sociétés de carte de crédit. Toutefois, ces mesures n’ont pas réussi à protéger de manière adéquate les petits commerçants.

La députée ajoute: «La Chambre de commerce Saint-Eustache–Deux-Montagnes–Sainte-Marthe-sur-le-Lac confirme que ses membres luttent toujours contre ces frais. Alors que les gouvernements un peu partout dans le monde ont réglementé les frais de transactions par carte de crédit, l’approche d’autorégulation des conservateurs ne fonctionne manifestement pas pour les commerçants de chez nous. Ça suffit! Les conservateurs doivent agir immédiatement.»

Au cours des prochaines semaines, Mme Liu et les membres du caucus néo-démocrate rencontreront des détaillants, des consommateurs et des organismes communautaires afin d’inciter le gouvernement conservateur à présenter une réglementation contraignante.

Mylène Freeman veut du financement à long terme pour les infrastructures

La députée Mylène Freeman (Argenteuil-Papineau-Mirabel) appuiera la motion du NPD exigeant des conservateurs qu’ils incluent un plan de développement et d’entretien à long terme des infrastructures et du transport collectif dans le prochain budget.

«Il est clair que je supporte la motion de ma collègue néo-démocrate Olivia Chow et que je m’engage personnellement à appuyer les démarches de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) afin d’assurer aux collectivités rurales ainsi qu’aux municipalités un financement fiable et prévisible. Soyez assurés que mes collègues néo-démocrates et moi-même exigerons fermement que ce plan soit à la hauteur des attentes des municipalités», a indiqué Mme Freeman.

La motion veut presser le gouvernement conservateur de collaborer avec les autres paliers de gouvernement afin d’obtenir des résultats. C’est le devoir du gouvernement fédéral de veiller au bon état des infrastructures en finançant adéquatement les travaux nécessaires pour assurer leur bon fonctionnement et leur sécurité.

Une recherche publiée par la Fédération canadienne des municipalités montre que 21 % des routes municipales canadiennes sont en mauvaise condition et que les temps de déplacement dans nos grandes villes sont parmi les pires des pays du G8.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top