- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

La vitesse excessive inquiète

Chemin du Ravin et rue Sherbrooke, à Sainte-Thérèse

Un groupe de citoyens résidant dans le secteur du chemin du Ravin et de la rue Sherbrooke, à Sainte-Thérèse, s’est présenté à l’assemblée publique du conseil municipal, lundi dernier, pour venir afficher son inquiétude relativement à la vitesse excessive des automobilistes d’une part, mais aussi au fait que des jeunes descendent à vive allure le chemin du Ravin, qui en planche à roulettes, qui en vélo.

Plusieurs plaintes, disent-ils, ont déjà été déposées tant auprès de la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville que de la Ville, mais en vain. «La Ville nous renvoie à la police et la police nous renvoie à la Ville. S’il vous plaît, faites quelque chose avant qu’un accident grave ne survienne», a lancé l’une des citoyennes.

Toujours selon cette citoyenne, une longueur de quelque 225 mètres de sa rue sert littéralement de piste de course aux plus téméraires, faisant craindre le pire à chaque fois. «Les policiers viennent faire du radar seulement une fois par année. Ce n’est pas suffisant», a-t-elle déploré.

Abondant dans le même sens, son voisin de la rue Sherbrooke dit interdire à son enfant de 3 ans de circuler sur le côté de la maison tant il craint un accident. «Je suis témoin de la vitesse excessive à tous les jours», ajoute-t-il.

Retrait d’un panneau d’arrêt

Par ailleurs, on s’explique mal qu’un panneau d’arrêt, autrefois situé à l’intersection du chemin du Ravin et de la rue Sherbrooke, ait, à un moment, été tout bonnement retiré. D’après les informations connues, il semble que ce panneau temporaire devait être retiré l’hiver afin de céder le passage aux véhicules d’urgence. Or, depuis cinq ou six ans, il n’a jamais été remis en place. La mairesse a assuré qu’un suivi de la part de la direction générale à cet effet sera fait.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top