- PUBLICITÉ -
La SNQL propose une assurance décès à faible coût

L’équipe de la SNQL: Diane Laporte

La SNQL propose une assurance décès à faible coût

Alors qu’il en coûte de plus en plus cher pour se prévaloir d’une assurance en cas de décès auprès d’une compagnie privée, la Société nationale des Québécoises et des Québécois des Laurentides offre la sienne à peu de frais à ses membres.

Cette assurance existe en fait depuis la fondation de la SNQL, en 1952. L’organisme tient cependant à faire un rappel à la population laurentienne des avantages qu’offre son programme d’assurance décès.

C’est que l’équipe de la SNQL constate que le nombre d’adhérents a diminué au cours des dernières années, tout comme son membership, qui se chiffre à 3 500 noms comparativement à 5 000 au tournant des années 2000.

Pourtant, signalent le président de la SNQL, Réjean Arsenault, et la directrice générale de l’organisme, Nadine Soumis, cette assurance décès garantie par La Capitale est plus qu’avantageuse si on la compare à celles des compagnies d’assurance privées.

D’abord, ses primes mensuelles sont accessibles aux personnes à faible revenu ou à budget variable, aux nouveaux arrivants et aux travailleurs autonomes.

Pour une protection allant de 5 000 $ à 12 000 $, il en coûte entre 22 $ et 66 $ annuellement, par personne, pour s’en prévaloir. Le prix de la prime varie selon l’âge de l’individu et la protection choisie. Tout individu de moins de 66 ans peut adhérer à ce programme d’assurance.

À titre d’exemple, une famille comportant deux adultes, âgés entre 20 et 44 ans, et deux enfants de 5 à 15 ans se retrouvera avec une facture annuelle maximale de 192,60 $ pour bénéficier d’une assurance de groupe avec une protection de 10 000 $. Cette prime peut même être étalée en paiements mensuels de 16,05 $.

Par ailleurs, la démarche pour obtenir cette assurance est fort simple. Il suffit de passer au bureau de la SNQL de Saint-Jérôme, situé au 487, rue Joliette, de remplir le formulaire et de payer. La demande peut être faite par téléphone au 450-438-4129, et il suffira ensuite d’envoyer son paiement par la poste. Le formulaire est aussi en ligne sur le site de la SNQL, au [www.snql.qc.ca].

Autre avantage, précise la direction de l’organisme, aucun examen médical n’est requis. Toute personne se voit automatiquement acceptée après avoir répondu aux cinq questions du formulaire.

Comme il s’agit d’un service pour aider ses membres, l’organisme s’assure que l’argent soit disponible quelques jours après le signalement d’un décès. La responsable des communications, Hélène Morency, assure qu’aucune autre compagnie d’assurance n’agit aussi rapidement. Depuis 60 ans, la SNQL a ainsi versé 6 762 250 $ en prestations aux familles d’un membre décédé.

À la SNQL, on constate par ailleurs que peu de jeunes dans la vingtaine se prévalent d’une assurance en cas de décès, alors que la génération des 50 ans et plus s’en préoccupe réellement. «On aimerait que le plus de personnes possible adhèrent à cette assurance. Il y a tellement de gens pris au dépourvu à la suite d’un décès», fait remarquer Nadine Soumis.

Évidemment, le programme d’assurance, que la direction de la SNQL nomme Service d’Entraide, n’est offert qu’à ses membres.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top