- PUBLICITÉ -
rivière-aux chiens, Sainte-Thérèse,

Lundi matin, un couple de canards colverts avait établi ses quartiers au Parc Richelieu, entre la rivière aux Chiens et cette petite mare (au premier plan), née d’un débordement survenu dès le début du week-end. (Photo Claude Desjardins)

Le niveau et le débit de la rivière aux Chiens ont semé une certaine crainte, le 26 mars en fin de journée, alors que l’eau atteignait la cour de quelque propriétés, sur la rue de Roussy. (Photo Claude Desjardins)

La rivière aux Chiens tempère ses ardeurs

Crues printanières

Chaque année, à pareille date, le niveau de la rivière aux Chiens augmente en même temps que l’indice de stress, alors que les citoyens riverains se tiennent aux aguets en espérant pour le mieux.

De fait, à part empiler des sacs de sables aux portes et aux fenêtres de leur résidence, ceux-ci ne disposent guère de véritable alternative pour contenir les eaux de cette rivière qui traverse un milieu urbanisé en sortant ponctuellement de son lit.

Le dernier week-end amenait sa part de nuages gorgés de pluie et la Ville de Sainte-Thérèse n’a pris aucune chance en décrétant une «situation critique», dans la journée de samedi, non sans avoir distribué préventivement des sacs de sable et du sable en vrac, dès vendredi.

Les pompiers municipaux ont aussi assuré une présence constante afin de surveiller le comportement de la rivière qui, après avoir montré des signes inquiétants, dans la journée de vendredi, a heureusement tempéré ses ardeurs. Aucune maison n’a été touchée. Les sapeurs ont aussi prêté main-forte aux citoyens qui érigeaient leur digue de fortune.

Retour au calme

C’était évident, lors de notre passage, tôt lundi matin, l’eau qui s’était accumulée dans le parc Richelieu (là où la rivière se déverse toujours en premier), bien qu’il en subsistait assez pour qu’y pataugent quelques canards, avait néanmoins reculé de quelques mètres. Le débit semblait aussi beaucoup moins rapide.

En début d’après-midi, lundi, la Ville confirmait la chose, tout en maintenant l’avis de situation critique, par mesure préventive. «Le niveau de la rivière a diminué et se maintient à une hauteur qui n’inquiète pas les autorités municipales. Le couvert de neige est pratiquement fondu et les prévisions météorologiques n’annoncent pas de précipitations importantes à moyen terme. Il va sans dire que nous continuons de surveiller régulièrement l’état de la situation et que nos équipes demeurent prêtes à intervenir en tout temps», pouvait-on lire dans un communiqué émis à cet effet.

La Ville invite par ailleurs les citoyens concernés à suivre les mises à jour sur la situation, en visitant sa page Facebook ou encore le [www.sainte-therese.ca].

 

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top