- PUBLICITÉ -
La persévérance scolaire, c’est l’affaire de tous!

Photo Nicolas T. Parent

Nous reconnaissons Roxanne Dinel, intervenante jeunesse au CJE Mirabel.

Photo Nicolas T. Parent

Barbara Morin, représentante de Partenaires pour la réussite éducative dans les Laurentides (PREL).

Photo Nicolas T. Parent

L’animateur Antoine Vézina.

La persévérance scolaire, c’est l’affaire de tous!

Des élèves et enseignants sont honorés à Mirabel

Le Comité persévérance scolaire de la Table de concertation communautaire mirabelloise et le Carrefour jeunesse emploi (CJE) Mirabel invitait des élèves, professeurs, les proches de ces derniers, ainsi que nombre de dignitaires à une remise de bourses au centre culturel de Saint-Benoit, secteur de la ville de Mirabel, le jeudi 20 février. Le tout se déroulait dans le cadre de la semaine des Journées de la persévérance scolaire (JPS) se tenant justement du 17 au 21 février dernier.

Ces organisations locales suivaient donc un mouvement national, en ayant pour objectif premier de rassembler l’ensemble de la communauté autour de l’enjeu qu’est la réussite éducative et la persévérance scolaire.

«Dans le cadre de la campagne des JPS 2020, nous souhaitons augmenter la compréhension du rôle et des responsabilités de tous dans la mise en place de conditions favorables à la persévérance scolaire. Que ce soit les parents, le personnel enseignant, la famille, les amis ou même le brigadier scolaire, tous font une réelle différence dans la réussite éducative d’un jeune!»

Une grande différence

Dans le cadre de cette soirée du 20 février dernier, les responsables souhaitaient, d’une part, rendre hommage à la détermination et au dévouement de jeunes citoyens sur leurs bancs d’école. D’autre part, on voulait souligner le rôle d’adultes qui sont considérés tels des «plus» pour la jeunesse du territoire.

«Il s’agit ici de notre deuxième édition et nous sommes fiers de récompenser des jeunes, mais également des adultes qui font une différence dans le système d’éducation et auprès de cette jeunesse dans la région de Mirabel» , de mentionner Roxanne Dinel, intervenante jeunesse au CJE Mirabel.

«Nous avons de quoi être fiers de notre jeunesse, elle qui travaille vraiment fort pour réussir au niveau des études. On entend souvent dire qu’ils sont devant les écrans et qu’ils font de mauvais coups, mais, dans le fond, lorsqu’on prend le temps de s’asseoir avec eux et de les écouter, on se rend compte de leurs qualités. Personnellement, je les admire!»

Fixer son destin

Elle expliquait que, dans un monde idéal, on devrait sortir de son école secondaire les yeux brillants et avec la confiance nécessaire afin de «fixer le destin directement dans les yeux sans cligner une fois» .

«La majorité des enseignants avec qui je discute, d’un autre côté, arrivent à faire une réelle différence dans la vie de ces jeunes. Ils réussissent à mettre en place des initiatives eux-mêmes, alors qu’ils ne sont ni formés pour ce faire, ni même payés parfois. Ils le font, car ils sont passionnés, dévoués; ils y croient encore. C’est le cas de nombreux enseignants, dont ceux présents ici aujourd’hui.»

Elle souhaite voir, en ce sens, un système scolaire qui soutient davantage son personnel et qui propulse les initiatives de ces derniers.

«La persévérance scolaire, c’est le projet d’une communauté complète. Tous ensemble, par nos gestes, nos paroles et nos actions, nous pouvons faire la différence et soutenir nos étudiants afin de leur offrir un avenir à leurs couleurs. À leur tour, ils pourront contribuer à notre merveilleuse communauté» , ajoute l’intervenante avant de céder la parole à Antoine Vézina, animateur de la soirée, mais avant tout musicien de talent, étudiant et membres du Comité initiatives jeunesses, de la Table de concertation communautaire mirabelloise.

Au programme, en plus des discours portant sur les méritants: prestations musicales, bouchées, réseautage, ainsi que des prises de photos.

Notons d’ailleurs et entre autres la présence de Marie-Eve D’Amours, du blogue La DeMOIs’aile, ainsi que de Barbara Morin, représentante de Partenaires pour la réussite éducative dans les Laurentides (PREL). Était également sur place Jocelyne Goyette, représentante du député fédéral de Mirabel, Simon Marcil.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top