- PUBLICITÉ -
La mobilité au cœur des priorités pour Mario Laframboise

La Mobilité Au Cœur Des Priorités Pour Mario Laframboise

La mobilité au cœur des priorités pour Mario Laframboise

Dans Blainville

Mario Laframboise, candidat de la Coalition Avenir Québec (CAQ) pour le comté de Blainville, applaudit l’engagement pris par son chef François Legault, à Laval, la semaine dernière, selon lequel un gouvernement de la CAQ ferait des problèmes de la mobilité sur la Rive-Nord une priorité.

Mario Laframboise, candidat de la Coalition Avenir Québec (CAQ) pour le comté de Blainville, applaudit l’engagement pris par son chef François Legault, à Laval, la semaine dernière, selon lequel un gouvernement de la CAQ ferait des problèmes de la mobilité sur la Rive-Nord une priorité.

«Cet engagement confirme que les problèmes de mobilité des citoyennes et citoyens de Blainville et de la couronne nord seront enfin pris au sérieux, et que des solutions concrètes y seront apportées» , de dire M. Laframboise, avant d’ajouter que son chef a été à même de constater l’ampleur de «la congestion chronique et la dégradation de la qualité de vie» , dit-il, au cours des dernières années.

«L’engagement de la CAQ annonce une véritable prise en compte des problèmes de mobilité sur la couronne nord, après des années d’indifférence libérale» , a souligné Mario Laframboise rappelant que François Legault, lors de son passage à Laval, a annoncé son intention d’investir massivement dans les infrastructures de transport dans la région, tant au niveau du transport collectif que des infrastructures routières.

Le député sortant de Blainville dresse un bilan positif de cette campagne qui tire à sa fin. Il a mentionné que les échanges et discussions témoignaient d’une profonde volonté de changement au sein de l’électorat et que, selon lui, «la CAQ apparaissait comme le véhicule approprié et souhaité auprès des électeurs de la circonscription» .

Mario Laframboise invite par ailleurs les électeurs de Blainville à exercer leur droit de vote en grand nombre, le 1er octobre afin, insiste-t-il, «de mettre fin à 15 ans de régime libéral, marqué par des coupures, des échecs, des scandales, un mépris pour les régions et une incompréhension des besoins des familles» .

«Voter, c’est un immense pouvoir. Le pouvoir de dire oui ou non à certaines choses. Le pouvoir de proposer des solutions, de faire avancer le développement du Québec. Voter pour la CAQ, c’est voter pour un vrai changement afin de confier l’avenir du Québec à notre parti et enfin prendre le virage qui s’impose pour l’éducation, pour la santé, pour la mobilité et pour les familles maintenant!» a conclu le candidat caquiste dans Blainville.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Sucré
- PUBLICITÉ -
Top