- PUBLICITÉ -
La Maison des mots et le spaghettinérance

Photo Yves Déry

La Maison des mots et le spaghettinérance

Donnez au suivant

La Maison des mots mettait sur pied le spaghettinérance, dimanche dernier, dans l’ancien édifice de la banque de la rue Turgeon, c'est-à-dire un souper-spaghetti qui réunissait une centaine de convives et qui servait aussi de financement à La Hutte, un organisme qui s’évertue à aider les personnes itinérantes.

Il s’agissait donc d’une activité du comité Sensibilité Alpha dont les cinq participants, Diane Sagala, Alain Carrier, Stéphane Dugas, Jacqueline Lemieux et Luce Lafrenière, avec leur formatrice Manon Corbeil, ont tous collaboré à l’écriture d’une pièce de théâtre thématique intitulée Donnez au suivant, qu’ils ont présentée durant la soirée.

Les cinq comédiens et comédiennes ont donc joué un scénario d’une vingtaine de minutes à deux chutes, relativement à l’alphabétisation, l’une heureuse, puisque la personne sait lire et réagir aux avis, tandis que l’autre conclusion était plus difficile, compte tenu des difficultés de la personne à bien comprendre les ententes écrites.

Ils étaient donc cinq sur scène à vaincre cette difficulté et à retrouver du fait même la confiance et, conséquemment, un certain pouvoir sur leur vie. Mais il faut savoir qu’en réalité, ce sont plus de 1 300 000 Québécois qui s’avèrent analphabètes fonctionnels.

C’est pourquoi le Regroupement des groupes populaires en alphabétisation du Québec (RGPAQ) avait mis sur pied une quarantaine de nouveaux groupes d’alphabétisation. C’était en 1995, avec la création de la Maison des mots, aujourd’hui sise au 4, chemin du Ravin, à Sainte-Thérèse.

Plus d’une quarantaine de personnes s’inscrivent annuellement aux ateliers, qui ne sont pas des cours d’éducation aux adultes puisqu’il n’y aucun prérequis ni objectif académique prédéterminé, chaque personne progressant à son rythme.

La socialisation est importante, à la Maison des mots, et l’on vient y cultiver à la fois une confiance personnelle, une meilleure connaissance de l’écriture et aussi apprendre à calculer dans la vie de tous les jours.

Apprendre à gérer ses affaires personnelles, lire une facture et faire des chèques sont autant de petites choses du quotidien qui nourrissent l’enseignement de la Maison des mots, laquelle fait relâche du 17 juin jusqu’à la rentrée, soit à la dernière semaine du mois d’août.

Vous pouvez toutefois joindre la Maison des mots en tout temps au 450-434-9593; on retourne les appels même durant les vacances.

Le comité Sensibilisation Alpha remettait donc un chèque de 376 $ à La Hutte, en conclusion de la soirée. Rappelons, en terminant, que la mission de la Maison des mots se résume à la lecture, l’écriture et le calcul chez les personnes analphabètes.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top