- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

La fière allure du Jaseur d’Amérique

L’un de nos rares oiseaux frugivores

Avec sa tête caramel, son masque noir et sa huppe au vent, le Jaseur d’Amérique est l’un de nos oiseaux les plus racés.

De plus, il affiche un ventre jaune et un éclat de rouge sur ses ailes brunes sans oublier une queue cendrée se terminant par une bande jaune.

Connu sous le nom de Jaseur des cèdres dans les anciens guides d’identification, le Jaseur d’Amérique a longtemps été appelé «Le Récollet» par les habitants du pays. Ce nom vient des premiers colons, impressionnés par les couleurs de l’oiseau qui évoquaient la tunique des missionnaires de la congrégation des Récollets.

- Publicité -

Le Jaseur d’Amérique rayonne aussi bien près des quartiers résidentiels que dans les forêts éloignées. Il fréquente les boisés mixtes, les vergers, les parcs et autres habitats peuplés d’arbres fruitiers.

Notre «récollet» aime bien récolter des fruits, le Jaseur d’Amérique étant l’un de nos rares oiseaux frugivores (qui se nourrissent de fruits). Par comparaison, la faune ailée de l’Amérique centrale rassemble beaucoup d’oiseaux frugivores. Ainsi, une mangeoire d’oiseaux, au Costa Rica, est souvent une simple planche garnie de bananes et autres fruits au lieu d’un poste d’alimentation rempli de graines.

Il déguste des fraises, des framboises, des cerises, des merises, des baies sauvages et de petits fruits accrochés aux arbres ornementaux. À certaines périodes de l’année, il complète son régime alimentaire par des insectes, tels des vers, des punaises et des papillons.

Quand il mange des fruits, il rejette noyaux et graines, favorisant ainsi la propagation des arbres fruitiers dans la nature.

Notre jaseur ne chante guère, son registre vocal se limitant à un faible murmure traduisible par «ziii ziii ziii.»

Le Jaseur d’Amérique fait partie de la famille des bombycillidés qui comprend trois espèces à travers le monde, dont le Jaseur boréal qui étale également beaucoup de panache. Il ressemble à son cousin d’Amérique, présentant des différences mineures comme un ventre gris au lieu de jaune. Le Jaseur boréal habite l’Alaska et le nord-ouest du Canada et surgit à l’occasion dans nos régions en hiver.

Courtoisie et séduction

La période des amours, chez le Jaseur d’Amérique, suscite beaucoup de curiosité. Le partage de la nourriture entre les deux partenaires, aux parures identiques, démontre que la nature regorge de secrets innombrables.

Ce manège est généralement amorcé par le mâle qui sautille sur une branche en regardant la femelle, framboise au bec. Celle-ci saisit la framboise et l’offre de nouveau à son compagnon. Le mâle poursuit en présentant une seconde fois le petit fruit, accepté par la femelle… et ainsi de suite jusqu’à ce que l’un des deux tourtereaux croque le fruit exquis, geste confirmant la saison des amours. Aussi, certains ornithologues ont déjà admiré des scènes de partage de pétales de fleurs entre les deux partenaires.

Au Québec, le Jaseur d’Amérique est l’une des espèces qui niche le plus tardivement, compte tenu du mûrissement des fruits sauvages.

L’assemblage et le tissage du nid se déroulent en juin ou en juillet, tant par le mâle que la femelle. On trouve en moyenne quatre œufs dans le nid souvent érigé sur la fourche de deux branches d’arbre.

La femelle assure seule l’incubation, alimentée par le mâle. Les oisillons sortent de la coquille après 10 à 12 jours et restent encore au nid pour une période de quatre à cinq jours.

Les jeunes font leur premier envol en compagnie des parents. Ils vivent ensemble quelque temps pour ensuite rejoindre d’autres Jaseurs d’Amérique.

Hors de la période de nidification, l’oiseau est très sociable. On peut contempler des groupes de 40 ou 50 individus composant des ballets aériens, et ce, pour notre plus grand enchantement.

Journaliste indépendant pour divers magazines et autodidacte dans l’apprentissage de l’ornithologie, Bernard Cloutier est membre de la Société ornithologique de Lanaudière. Il est aussi animateur, guide et conférencier. Pour lui écrire: b.clou@hotmail.com.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top