- PUBLICITÉ -
La CSSMI et le Grand Défi Pierre Lavoie: levons-nous et bougeons avec le personnel et les élèves!

Petits et grands enfourcheront leur vélo pour le Grand Défi Pierre Lavoie.

La CSSMI et le Grand Défi Pierre Lavoie: levons-nous et bougeons avec le personnel et les élèves!

Vous connaissez sans doute l’événement du 1 000 km du Grand Défi Pierre Lavoie qui vise à amasser des sous pour la recherche sur l’acidose lactique, mais il existe également le volet Lève-toi et bouge, un concours qui se déroule dans les écoles de la province pour encourager les enfants à faire de l’activité physique.

Pour que ses établissements prennent part à ce mouvement voulant encourager l’adoption de saines habitudes de vie auprès des jeunes, et indirectement de leur famille, la Commission scolaire de la Seigneurie des Mille-Îles (CSSMI) a décidé de mettre sur pied le Mini Défi CSSMI et de participer pour la première fois à l’événement du 1 000 km avec une équipe de cyclistes.

L’objectif de Lève-toi et bouge consiste à accumuler des cubes énergie pour son école en faisant le plus d’exercice physique possible et ainsi courir la chance de remporter un séjour au Stade olympique de Montréal.

Le directeur général de la CSSMI, Jean-François Lachance, souhaite voir augmenter le nombre d’écoles participantes. À la mi-avril, 38 % des écoles primaires desservies par la CSSMI étaient inscrites. «Promouvoir les saines habitudes de vie rejoint les valeurs de la CSSMI», a-t-il souligné à l’occasion d’une conférence de presse.

Les enfants accumulent un cube pour chaque période de 15 minutes d’activité physique, effectuée du 30 avril au 28 mai. Les parents et proches qui emboîteront le pas de l’enfant pourront ainsi aider ce dernier à augmenter son nombre de cubes énergie.

Le fondateur du Grand Défi, Pierre Lavoie, a indiqué que 1 000 écoles du Québec se sont, à ce jour, inscrites cette année. Une première. «S’il y avait deux mots pour résumer le défi, ce serait: responsabilisation et engagement. […] Lorsqu’un parent marche ou fait du vélo avec son enfant, il ne le sait pas, mais il est en train de lui inculquer des valeurs dont l’enfant va se souvenir à l’âge adulte. C’est comme lui apprendre à se laver les mains et brosser ses dents», mentionne-t-il.

Mini Défi CSSMI

Quant au Mini Défi, il incite tout le personnel des établissements de la CSSMI et de ses services administratifs à faire de même, donnant accès à des prix reliés à la pratique d’un sport. «C’est une question de mobilisation, de se plonger dans le Défi et d’être actifs, estime M. Lachance. Nous allons plus loin en matière de participation, mais ça reste dans la lignée du Grand Défi.»

La formation de cyclistes qui représentera la Commission scolaire pour la première fois est formée de son directeur général, du directeur du Service des ressources matérielles, Denis Riopel, du directeur de l’école des Grands-Chemins, Éric Boudreault, de l’éducateur physique de l’école des Pins, Charles Dupras, du directeur du centre l’Émergence, Benoît Lebel, qui sera le conducteur, ainsi que du directeur général de la Caisse d’économie Deux-Montagnes, Daniel Trépanier. «Je suis d’abord un coureur. C’est nouveau pour moi le vélo. Je pense que je vais apprendre jusqu’à la fin. Comme la manière de se comporter dans un peloton de 150 cyclistes», avance Denis Riopel, qui s’est aussitôt fait corriger par Pierre Lavoie. Il s’agira plutôt d’un peloton de 400 cyclistes. Inspirant et stimulant sont les mots qui sont revenus le plus souvent par les cyclistes. M. Dupras a affirmé qu’à Oka, ce concours rayonne dans toute la municipalité.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top