- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

La communauté hassidique porte la cause en appel

Taxe d’eau impayée à Boisbriand

Dur coup pour la Ville de Boisbriand: la communauté juive hassidique de Boisbriand a finalement décidé de se prévaloir de son droit d’appel dans le dossier de la taxe d’eau impayée.

«On ne s’attendait pas à ça», a confié la mairesse, Marlene Cordato, au lendemain de l’annonce. À ce stade-ci, les procureurs de la Ville n’avaient pas encore été rencontrés et aucune discussion entourant les tenants et aboutissants d’un quatrième procès n’avait eu lieu. «Je serai en mesure de vous en dire plus au cours des prochains jours», a ajouté la mairesse.

Rappelons que c’est le 28 avril dernier que la Cour du Québec rendait son jugement selon lequel la communauté juive hassidique devait régler la facture de taxe d’eau de plusieurs de ses édifices, impayée depuis 2005, soit la somme de 1 353 141,75 $. La partie défenderesse avait jusqu’au 30 juin 2011 pour en appeler de la décision. À ce jour, la Ville a dépensé plus d’un demi-million de dollars en lien avec ce dossier.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top