- PUBLICITÉ -
La campagne de séduction des candidats d’ici se poursuit

Les candidats de la région ont poursuivi leur campagne de séduction pour obtenir le vote des électeurs.

La campagne de séduction des candidats d’ici se poursuit

Élections fédérales 2019

Alors que le jour du scrutin approche de plus en plus, les candidats d’ici ont poursuivi, lors de leur quatrième semaine de campagne électorale, leurs démarches pour séduire les électeurs. En ce sens, les engagements et déclarations ont donc été nombreux, certains faits de façon conjointe.

C’est le cas pour les candidats libéraux Ramez Ayoub (Thérèse-De Blainville), Linda Lapointe (Rivière-des-Mille-Îles) et Karl Trudel (Mirabel), qui ont uni leur voix pour l’ajout de voies réservées permanentes sur les autoroutes 13 et 15, ainsi que pour des projets d’expansion du futur Réseau express métropolitain (REM).

Également, les candidats conservateurs Marie Claude Fournier (Thérèse-De Blainville), Maikel Mikhael (Rivière-des-Mille-Îles) et Sylvie Fréchette (Rivière-du-Nord) ont voulu rappeler d’une seule voix toute l’attention qu’ils portent aux aînés de la région, et cela après une visite en rafale de différentes centrales d’appels d’urgence, de la région.

Dans Mirabel

La campagne s’est aussi poursuivie sur le terrain, dans Mirabel, alors que le député sortant et candidat bloquiste Simon Marcil, a fait valoir l’importance de servir convenablement les citoyens de son comté et que ceux-ci aient les services auxquels ils ont droit.

De son côté, le conservateur François Desrochers a tenu à faire part des mesures environnementales mises de l’avant par sa formation dans son plan déposé en juin dernier, disant ne pas accepter le discours des autres partis à l’effet que les conservateurs ne se soucieraient pas de l’environnement.

La candidate du Parti vert du Canada, Julie Tremblay, est revenue sur les avantages du télétravail qu’elle souhaite voir stimulé, et encore plus avec les récentes annonces concernant les mesures d’atténuation pour le REM. En ce sens, elle croit que le gouvernement fédéral peut faire sa part en assurant l’accès à l’internet haute vitesse partout.

Dans Rivière-des-Mille-Îles et Thérèse-De Blainville

Dans Rivière-des-Mille-Îles, le bloquiste Luc Desilets a parlé de l’importance des jeunes lors de la présente campagne, qui représentent 27 % de l’électorat et de leur poids pour influencer la politique canadienne. Celui-ci croit d’ailleurs que le discours bloquiste rejoint justement les jeunes, comme en fait foi, estime-t-il, l’appui reçu de Élodie Lévesque-Filiatreault, âgée de 24 ans.

Le Parti Rhinocéros a, lui, fait son apparition dans la présente campagne électorale en annonçant la candidature d’Alain Lamontagne, dans la circonscription de Thérèse-De Blainville. Ce dernier y est allé immédiatement d’une série de promesses qu’il n’a «aucune intention de garder» , comme celle de «rendre Lorraine indépendante, pour que la ville devienne un paradis fiscal» .

Pour obtenir plus de renseignements sur cette présente campagne électorale, il suffit de consulter la section <Élections fédérales 2019> de votre hebdo NORD INFO, au [https://www.nordinfo.com], dans laquelle vous retrouverez l’ensemble des textes et des communiqués portant sur ce scrutin.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top