- PUBLICITÉ -
Kathleen Lupien, Blainville, Collège Lionel-Groulx, bourse d'études Schulich, 100 000 $, Génie physique, Polytechnique

Katheen Lupien a reçu la bourse Schulich d’une valeur de 100 000$.

Kathleen Lupien décroche une bourse de 100 000 dollars

Grâce à ses résultats académiques

Diplômée en Sciences, lettres et arts du Collège Lionel-Groulx, la Blainvilloise Kathleen Lupien a décroché l’une des bourses d’études Schulich de 100 000 $, ce qui lui permettra de poursuivre ses études en Génie physique, à la Polytechnique Montréal, dès l’automne 2020.

Avec une cote R de 39,6, et ses nombreuses implications parascolaires, il n’est pas surprenant que le jury ait été impressionné par la candidature de la jeune étudiante, assoiffée de nouvelles connaissances. C’est par vidéoconférence, puisqu’on souhaitait filmer sa réaction, qu’elle a appris la nouvelle,

«Sur le coup, je n’ai pas vraiment réagi, mais une fois l’appel terminé et que j’ai annoncé la nouvelle à mes parents, j’ai fondu en larmes, tellement j’étais émue !», a dit celle qui fait maintenant partie d’un réseau estimé de chercheurs nationaux, dans les domaines des sciences, des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques, et ce, dans l’une des plus grandes universités du Canada.

L’été dernier, en marge du programme TCHAD auquel elle participait et qui vise à former les leaders de demain, Kathleen a passé un mois à York, dans la région de Toronto, «à penser des façons de changer le monde», comme elle le dit. Sa participation à ce programme éducatif qui permet aux femmes des pays en développement de renforcer leurs capacités de leadership a certainement contribué à illuminer sa candidature.

Une fierté pour le Collège

Après ses études secondaires à l’Académie Sainte-Thérèse, Kathleen a choisi le programme Sciences, lettres et arts du Collège Lionel-Groulx afin de se préparer à son entrée à l’université. Ils n’étaient qu’une dizaine d’étudiants inscrits à ce programme qui pourtant, de dire la lauréate, «ouvre toutes les portes à l’université».

Depuis 2012, seulement 370 étudiants canadiens ont reçu la bourse d’études Schulich. De voir l’une de ses étudiantes être ainsi honorées est évidemment un réel bonheur pour le directeur du Collège Lionel-Groulx, Michel Louis Beauchamp.

«Nous sommes très fiers de constater que l’engagement de Kathleen dans ses études ait pu être récompensé de la sorte, a dit M. Beauchamp. L’approche interdisciplinaire de Sciences, lettres et arts l’aura sans doute bien préparé à la complexité de notre monde changeant, en plus d’aiguiser sa pensée critique et sa créativité. Des aptitudes fort utiles en ces temps changeants. Nous lui souhaitons bonne chance dans la poursuite de ses études et projets de vie ».

Soulignons qu’un «Schulich Leader», telle Kathleen, est un étudiant choisi par l’une des 20 universités participantes pour recevoir une bourse d’études de 100 000 $ (ou de 80 000 $) afin de poursuivre un baccalauréat dans un programme s’intéressant aux domaines des sciences, des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques. En plus de recevoir cette récompense financière considérable, l’étudiant rejoint un réseau sélect et profite de plusieurs avantages permanents. Cette aide financière permettra ainsi à Kathleen Lupien de se concentrer sur ses études, ses projets de recherche et ses activités péri et parascolaires.

«Je ne sais pas trop encore ce que je ferai comme métier. J’ai quatre ans pour y penser. Mais j’aimerais créer ma propre entreprise et travailler avec l’énergie nucléaire», a conclu Kathleen Lupien.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top