- PUBLICITÉ -

Journée portes ouvertes à la Maison de naissance du Boisé-de-Blainville

Le 21 septembre dernier, la Maison de naissance du Boisé-de-Blainville et le Service de sages-femmes de Lanaudière ont ouvert leurs portes et ont invité la population à venir visiter leurs installations. Bien qu’étant deux services distincts, c’est sous le même toit qu’ils ont tenu l’activité Journée portes ouvertes.

Les conseils centraux de la CSN de la région de Lanaudière et de la région des Laurentides, conjointement avec la Fédération des professionnèles de la CSN et le Regroupement Les Sages-Femmes du Québec (RSFQ) se sont associés aux maisons de naissance pour cet événement s’inscrivant dans les célébrations des 20 ans de la légalisation de la pratique sage-femme au Québec qui vise à faire connaître les services offerts par les sages-femmes puisque ceux-ci sont, malheureusement, encore trop peu connus.

Pour l’instant, la région de Lanaudière ne comporte qu’un point de service, mais l’ouverture de la maison de naissance prévue dans le courant de la prochaine année permettra de consolider les services offerts aux familles, à même le territoire.

«Celle-ci est grandement attendue par les familles qui militent depuis plus de 15 ans, par l’équipe de sages-femmes, d’aides natales ainsi que par l’établissement», a mentionné Kalina Aucoin-Crête, du Service de sages-femmes de Lanaudière, Terrebonne.

«Nous continuerons le travail pour développer les services dans l’ensemble des Laurentides, et surtout travailler à la mise en place d’un point de service à Mont-Tremblant» a souligné Valérie Leuchtmann, sage-femme pratiquant à la Maison de naissance du Boisé-de-Blainville.

«Depuis 2007, c’est plus de 2 700 nourrissons qui ont vu le jour avec un suivi sage-femme. Aujourd’hui, nous célébrons le chemin parcouru et tout le développement de la maison de naissance de la dernière décennie», a conclu Mme Leuchtmann.

«Nous sommes heureuses de soutenir encore cette fois-ci les sages-femmes dans le développement des maisons de naissance. La CSN a toujours été à leurs côtés pour l’avancement de la pratique», ont ajouté la présidente du Conseil central des Laurentides, Chantal Maillé et la présidente du Conseil central de Lanaudière, Patricia Rivest, toutes deux présentes à l’activité en compagnie de Ginette Langlois, présidente de la Fédération des professionnèles de la CSN.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top