- PUBLICITÉ -
Journée mondiale de l'eau: cinq gestes simples

Journée mondiale de l’eau: cinq gestes simples

Dans le cadre de la Journée mondiale de l’eau (22 mars) et de la Semaine canadienne de l’eau (18 au 24 mars), le Conseil des bassins versants des Mille-Îles (COBAMIL) invite les citoyens de la couronne nord de Montréal à contribuer, par cinq gestes simples, à la protection de la ressource eau :

1. Maintenez un couvert végétal en bande riveraine

En bordure des cours d’eau, les herbacés, arbres et arbustes offrent l’avantage de filtrer naturellement les contaminants de l’eau de ruissellement tout en limitant l’érosion. La plantation de végétaux en rive constitue donc une mesure préventive efficace afin de protéger la qualité de l’eau de surface. C’est d’ailleurs pourquoi les riverains ont l’obligation de maintenir un couvert végétal sur une largeur d’au moins 10 ou 15 mètres en bande riveraine. La saison de jardinage arrive à grands pas ! Informez-vous auprès de votre centre horticole afin de connaître les végétaux les mieux adaptés à votre rive.

2.   Récupérez l’eau de pluie

L’entretien des pelouses et des plates-bandes, tout comme le remplissage des piscines, peuvent solliciter à certains moments de grandes quantités d’eau. Or, une hausse subite de la consommation représente un défi pour les infrastructures de distribution d’eau potable et implique des coûts pour la société. Sachant que vos aménagements paysagers n’ont pas besoin d’une eau traitée, un baril récupérateur d’eau de pluie est une alternative collectivement intelligente et respectueuse.

3.   Débrancher vos gouttières

Afin de limiter l’accumulation d’eau sur leur terrain, plusieurs citoyens branchent leurs gouttières à leur drain de fondation. Or, ce dernier est souvent directement relié à un réseau d’égouts conçu pour accueillir des volumes d’eau prédéterminé. Le branchement des gouttières aux drains de fondation surcharge les réseaux d’égouts par un apport d’eau non planifié et entraîne des déversements d’eaux usées non traitées dans l’environnement. Afin de limiter la contamination microbiologique des cours d’eau, débranchez vos gouttières !  

 

4.   Contrôler le ruissellement de votre terrain

L’infiltration de l’eau de pluie dans le sol est une composante essentielle du cycle de l’eau. Elle régularise le débit des cours d’eau et contribue à limiter les problèmes d’érosion et d’inondation. Or, les surfaces imperméables telles que les routes, les stationnements et les bâtiments dominent la trame urbaine. Aidez l’eau à s’infiltrer dans le sol par l’aménagement de plates-bandes, de jardins de pluies et en optant pour des pavages de type perméable.

5.   Soutenez la mission du COBAMIL

Faites un don au COBAMIL, organisme chargé de veiller à la gestion durable de l’eau dans la couronne nord de Montréal. C’est simple, vous n’avez qu’à aller à la page d’accueil du site Internet du COBAMIL et cliquer sur l’onglet « Faites un don ».

 Enfin, le COBAMIL invite tous les citoyens à partir à la découverte des rivières de la couronne nord de Montréal. Faites un pique-nique dans un des nombreux parcs riverains de la région ou pagayez les cours d’eau grâce, notamment, à Éco-nature, au Groupe Plein Air Terrebonne et à Kayak Junky. Parcourez, à vélo ou en voiture, le Rallye des Rivières, un projet initié par le C.I.Eau en collaboration avec le COBAMIL. Vous serez surpris de ce que les ressources en eau ont à vous offrir!

Rappelons que le COBAMIL est un organisme de bienfaisance mandaté par le Ministère du Développement durable de l’Environnement de la Faune et des Parcs (MDDEFP) pour mettre en œuvre une gestion intégrée des ressources en eau en collaboration avec la population et les intervenants du milieu.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Sucré
- PUBLICITÉ -
Top