- PUBLICITÉ -
Journée internationale des femmes: le maintien des droits des femmes

La conférencière invitée

Journée internationale des femmes: le maintien des droits des femmes, une priorité selon Michèle

Une centaine de femmes, auxquelles s’étaient greffés quelques hommes, ont répondu à l’invitation du Centre Rayons de femmes Thérèse-De Blainville, le dimanche 9 mars dernier. Avec pour toile de fond la Journée internationale des femmes, le Centre a notamment reçu la conférencière Michèle Sirois, anthropologue et sociologique.

Mme Sirois est également cofondatrice du regroupement féministe Pour les droits des femmes au Québec (PDF Québec). Mis sur pied en novembre dernier, PDF Québec souhaite revenir aux sources du féminisme en rejetant le communautarisme et le relativisme culturel. «Il faut remettre sur la voie le maintien des droits des femmes, en faire une priorité», a‑t‑elle débuté.

Deux enjeux révélateurs considérés comme autant de lignes de fracture dans les luttes des femmes depuis les 100 dernières années sont, selon Mme Sirois, à la base de PDF Québec: la prostitution et le port du voile. Deux sources de dissension qui sont rejetées par le nouveau mouvement, parce qu’elles servent des intérêts sectaires ou communautaristes au détriment des droits des femmes.

PDF Québec ne vise rien de moins que l’abolition de la prostitution. «Il faut décriminaliser les femmes et maintenir les pénalités contre les clients et les proxénètes (qu’ils soient des hommes ou des femmes)», a‑t‑elle indiqué.

Quant au port du voile, qui constitue pour elle une attaque à la dignité des femmes, Mme Sirois estime que les droits de celles‑ci doivent se situer au‑dessus des libertés religieuses. À cet égard, elle se dissocie de la Fédération des femmes du Québec qui, au nom de la liberté individuelle des femmes et du respect de leur diversité, défend leur droit de porter le hijab. PDF Québec estime au contraire que ce voile est un symbole de l’asservissement de la femme et doit être combattu au nom de l’intérêt collectif des femmes. «Quand est‑ce qu’on va redonner la dignité aux femmes? Qui va défendre les droits des femmes si ce n’est pas nous, les femmes justement?» a‑t‑elle lancé à l’auditoire.

Les objectifs

Avec pour objectif principal de remettre en question le système patriarcal qui opprime l’ensemble des femmes, PDF Québec vise également l’égalité entre les femmes et les hommes; la solidarité avec toutes les femmes d’ici et d’ailleurs; le respect et la dignité des femmes; une plus grande justice sociale; et la laïcité de l’État québécois.

D’autres femmes ont aussi pris la parole dans le cadre de cette journée, nommément Nicole Dallaire, présidente du Centre Rayons de femmes, et Pierrette Gratton, à titre de membre de la Coalition locale de la Marche mondiale des femmes.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top