- PUBLICITÉ -
Jérémie Piano doit retourner en Allemagne

Jérémie Piano Doit Retourner En Allemagne

Jérémie Piano Doit Retourner En Allemagne

Jérémie Piano doit retourner en Allemagne

Traité outre-mer pour combattre son cancer

Déjà soigné à trois reprises en Allemagne pour traiter le cancer dont il est atteint, l’Eustachois Jérémie Piano, 22 ans, y retournait, aujourd’hui samedi 19 août, pour y subir une autre intervention destinée à éliminer toute trace de métastases de son organisme. Il estime à 85 000 dollars canadiens la somme dépensée jusqu’à présent.

Depuis qu’il a appris qu’il était atteint du sarcome d’Ewing, une forme rare du cancer des os, et que son unique chance de s’en sortir était d’aller se faire soigner outre-mer, Jérémie, aidé de ses proches, multiplie les activités de collectes de fonds afin de défrayer les coûts exorbitants associés à ces voyages.

«Chaque fois que je me rends en Allemagne, je dois payer entre 9 000 et 10 000 euros pour bénéficier des traitements. Cela n’inclut pas le vol, l’hébergement et la nourriture. Ça monte vite! Surtout qu’une personne doit toujours m’accompagner. Je ne peux pas y aller seul» , a expliqué Jérémie, rencontré plus tôt cette semaine à la résidence familiale de Saint-Eustache.

Heureusement, bien que des métastases soient toujours présentes au niveau de son foie, du thorax, dans le dos et dans une jambe, il se porte mieux.

«Heureusement, je n’y retourne pas pour rien! Les traitements sont très efficaces. Il n’y a pratiquement plus d’activité dans mon foie. À ma jambe, la radiothérapie a permis de réduire considérablement la masse» , a mentionné le jeune homme qui, malgré les épreuves qu’il traverse, trouve le moyen de garder le moral.

«C’est certain qu’il m’arrive d’avoir des downs, mais en général, ça va bien. La dernière fois que j’ai vu mon médecin en Allemagne, il m’a encouragé en me disant que le cancer était comme un terroriste qui avait envahi mon corps et qu’il allait s’en débarrasser.»

Élan de générosité

Une fois que le médecin allemand jugera que la condition de son patient est satisfaisante – lors ce voyage-ci, ou le suivant, espère Jérémie – il procédera alors à un traitement de chimiothérapie globale, une intervention qui coûtera au bas mot 45 000 $.

«Nous avons assez d’argent pour le voyage qui s’en vient, mais pour les suivants, il nous en manque beaucoup» , d’affirmer le père de Jérémie, Alessandro Piano qui espère voir se poursuivre la générosité démontrée à l’égard de son fils jusqu’à présent.

«Les gens sont tellement généreux, je n’en reviens pas!» de dire Jérémie qui donne en exemple la paire de billets pour un match de l’Impact de Montréal qu’il a récemment mise à l’encan. Le gagnant avait alors misé 300 $, mais lorsqu’est venu le moment de lui donner ses billets, il les a payés, mais a demandé à Jérémie de les remettre à l’encan.

«Lors du méchoui que nous avons tenu cet été, a renchéri le paternel, il s’est produit la même chose lorsque nous avons mis à l’encan une fontaine qui se trouvait sur notre terrain. Celui qui a gagné la mise ne la voulait pas! La même fontaine a ainsi permis de récolter plus de 600 $.»

Grâce à la générosité démontrée par de nombreux citoyens et entrepreneurs de la région, et même d’ailleurs au Québec, les Piano ont réussi, jusqu’à présent du moins, à garder la tête hors de l’eau, mais les étapes à venir les inquiètent financièrement.

C’est pour cette raison qu’une caisse de bouteilles de vin est actuellement à l’encan. Des t-shirts arborant le visage de Jérémie ont aussi été mis en vente. On peut se les procurer en visitant la page Facebook «Le combat de Jérémie Piano» . On accepte également les dons sur la page GoFundMe créée à l’intention de Jérémie. Il suffit de taper son nom dans le moteur de recherche de cette page.

 

Array
- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top