- PUBLICITÉ -
Jean-Philippe Paiement, nouveau candidat conservateur

(Photo Pierre Latour) Jean-Philippe Paiement, candidat du Parti conservateur dans Terrebonne-Blainville.

Jean-Philippe Paiement, nouveau candidat conservateur

Circonscription Terrebonne-Blainville

Dimanche dernier, Jean-Philippe Paiement, un jeune homme de Saint-Jean-sur-Richelieu, est officiellement devenu candidat du Parti conservateur dans la circonscription de Terrebonne-Blainville, en vue des élections du 2 mai prochain.

M. Paiement succède ainsi aux candidats Daniel Lebel et Eugénia Romain, le premier ayant quitté pour des raisons personnelles, la seconde pour des raisons professionnelles, s’est-on faire dire.

M. Paiement a été présenté, devant une poignée de supporteurs, par la présidente de l’Association de la circonscription, Bernadette Aubut, puis par Nathalie Ferland Drolet, candidate dans la circonscription Chambly-Borduas.

Dans son discours d’ouverture, le candidat a d’emblée souligné que ces élections n’étaient pas nécessairement souhaitées par les conservateurs, mais que, malheureusement, les partis de l’opposition en avaient décidé autrement. «Pourtant, M. Harper a présenté un budget relativement équilibré, où le Québec et les régions avaient leur place», a-t-il opiné.

Oser le changement

Selon lui, il est temps que les électeurs de la circonscription osent le changement et tourne le dos à l’immobilisme. «L’idée que les gens ont de nous, ce n’est pas la vérité», a-t-il déclaré d’entrée de jeu, d’avis qu’un vote en faveur du Bloc québécois en est un de contestation. «Le Parti conservateur représente une option. Elle est juste mal connue. Notre objectif de campagne c’est la victoire et c’est la victoire qu’on va avoir», a-t-il lancé.

Poursuivant, M. Paiement a affirmé que le Bloc québécois n’était pas à l’image du Québec, qu’il était principalement constitué de moutons et que toutes les rumeurs et faussetés colportées sur son parti, entre autres par la députée sortante Diane Bourgeois et son chef Gilles Duceppe, n’étaient en fait que des cancans. «Sans plus», a-t-il tranché. Son premier dossier s’il est élu? «Le développement économique», a-t-il répondu.

Et question de démontrer jusqu’où il est prêt à aller pour remporter ses élections, M. Paiement est entré, tout habillé, dans la piscine de l’hôtel où se tenait le point de presse. «Je suis un candidat prêt à se mouiller pour les gens d’ici et à faire ce qu’il faut pour améliorer leur qualité de vie», a-t-il dit.

Malgré son jeune âge, 29 ans, M. Paiement compte plusieurs années d’expérience à son actif, en communication, notamment, et à titre d’attaché politique du ministre Jean-Pierre Blackburn. S’il est élu, le candidat s’est engagé à déménager dans la circonscription.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Daigle
- PUBLICITÉ -
Top