- PUBLICITÉ -
Inauguration de la garderie Des petits sages: le succès fait des petits

Entourée de ses deux filles, la commis Valérie Allard et l’éducatrice spécialisée Isabelle Allard, Suzanne Gagnon était au septième ciel lorsqu’elles ont coupé le ruban spécialement dessiné par les enfants de la garderie.

Inauguration de la garderie Des petits sages: le succès fait des petits

La première garderie à vocation musicale au Québec a inauguré ses locaux. Suzanne Gagnon a présenté son tout nouveau bébé, la garderie Des petits sages, aux parents, amis et gens d’affaires de la région, le 14 juin dernier.

Situé sur la rue Doris-Lussier, à Boisbriand, l’établissement privé de 80 places a demandé un investissement de 1,5 million de dollars pour sa construction conçue au bénéfice des enfants, qui fait suite au succès de l’école prématernelle L’apprenti-Sage, fondée il y a 20 ans.

«C’est un projet qui a commencé à mijoter il y a quelques années. En novembre 2010, j’ai trouvé le terrain et tout s’est enclenché», mentionne la propriétaire qui aura dorénavant son bureau à sa nouvelle garderie. Le Regroupement des gens d’affaires de Boisbriand lui a par ailleurs remis le prix Investissement de l’année pour ce projet, en janvier dernier.

Une quinzaine d’emplois environ seront créés d’ici l’automne. «J’ai à cœur le développement des jeunes. Je réalise mon deuxième rêve, après mon école prématernelle qui a ouvert il y a 20 ans», a déclaré Mme Gagnon.

Maintenant propriétaire de deux établissements dédiés à la petite enfance, à Boisbriand, la dynamique et enthousiaste Suzanne Gagnon a réalisé son rêve grâce à la collaboration de divers partenaires de la région, dont la SODET.

Le maire suppléant de Boisbriand, Denis Hébert, a félicité la femme d’affaires, lui qui a pu apprécier ses services comme parent. «Mon fils a fait partie de l’une des premières cuvées de Suzanne tandis qu’elle avait sa garderie dans son sous-sol. Mon fils a ensuite profité de l’école prématernelle. Elle a toujours fait preuve de dynamisme», a-t-il déclaré.

Au goût du jour

Cette garderie se distingue par l’aménagement des locaux et les programmes éducatifs offerts. «Le ministère de la Famille nous a même demandé d’utiliser les plans comme modèle pour les garderies futures», a révélé la propriétaire.

La vocation musicale de l’établissement permet d’offrir 20 minutes de musique par jour aux enfants, à l’intérieur de quatre volets: l’écoute de musiques diverses; le chant de comptines; la danse pour la motricité; l’accès à des instruments de qualité pour contribuer à la formation de l’oreille. Les éducatrices seront formées par un professeur de l’Université d’Ottawa, Jonathan Bolduc.

Les installations comprennent une pouponnière qui peut accueillir 10 bébés et deux éducatrices. On compte également sept locaux pour accueillir les autres petits de 18 mois à 5 ans, une bibliothèque conçue expressément pour les tout-petits, un local réservé à la tenue d’activités d’arts plastiques et un autre pour le développement psychomoteur des enfants et le volet musical.

Une cour extérieure de 930 mètres carrés permettra aux enfants de courir, de jouer dans le carré de sable et le module de jeux, ainsi que de regarder pousser leurs légumes grâce à l’aménagement d’un grand potager.

Dès septembre, un groupe d’enfants âgés de 3 et 4 ans et qui souhaitent évoluer au sein de deux milieux différents (la garderie et l’école prématernelle) pourront profiter d’une navette entre les deux établissements de Mme Gagnon. Ils pourront ainsi prendre part à une panoplie d’activités visant à les préparer à la grande école.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top