- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

«Il est minuit plus une minute» – Jean Bouchard

Gare de Mirabel

En entrevue téléphonique, le maire de Mirabel, Jean Bouchard, souhaitait apporter quelques précisions concernant le projet de la gare et le rassemblement d’agriculteurs ayant eu lieu en marge de la rencontre du conseil municipal, lundi dernier, dans le secteur de Sainte-Monique.

«En 2014, le Réseau de transport métropolitain (RTM) avait choisi le site de la rue Victor pour toutes sortes de raisons techniques, comprenant les questions de sécurité et de fluidité. Il faut comprendre que la décision a été prise en décembre 2014 et que tout a été autorisé par le ministère des Transports. La décision fait consensus, autant auprès de la population que de la députée provinciale de Mirabel, Sylvie D’Amours. Malgré tout, ils sont venus manifestés pour obtenir notre écoute pour une dernière fois» , lance le premier magistrat. De ses dires, «bon nombre d’agriculteurs sont en faveur de l’implantation de la gare sur la rue Victor.»

Une dernière discussion?

Lundi soir dernier, à la suite de la «manifestation» , les agriculteurs et le syndicat sont venus demander une discussion finale sur l’emplacement de la gare de Mirabel. «Je leur ai proposé de faire une dernière rencontre avec le RTM, pour leur expliquer le choix de la rue Victor et répondre à toutes questions concernant le terrain de la rue Charles. Ce n’est pas parce qu’il y a un terrain sur la rue Charles en zone urbaine, qu’il peut être celui répondant à tous les critères de sécurité et de fluidité. Au bout de la ligne, c’est la Ville qui va payer un montant assez important pour le service de cette gare. La Ville a intérêt à ce que ce terrain réponde à toutes ces exigences de sécurité et de fluidité.»

«À la suite de toutes les discussions et des analyses qui ont été faites par le RTM, nous avons été de l’avant et nous avons acheté le terrain spécialement pour la construction de la gare. Tout a été accordé et finalisé pour construire notre gare et desservir la population d’ici.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top