- PUBLICITÉ -
Hypersensibilité environnementale: peut-on s'en sortir?

Il a fallu des années à Alain Paquette pour se sortir de l’hypersensibilité environnementale et électromagnétique.

Hypersensibilité environnementale: peut-on s’en sortir?

(NDLR: Nous poursuivons notre série d’articles sur l’hypersensibilité environnementale.)

À presque 30 ans, Alain Paquette a trouvé une solution pour se sortir de l’hypersensibilité environnementale dans lequel il a baigné durant de nombreuses années. Si, aujourd’hui, il est en mesure de vivre presque normalement, il le doit à une hygiène de vie rigoureuse et une alimentation entièrement composée d’aliments biologiques.

Malade

- Publicité -

Alors âgé d’à peine 19 ans, le jeune homme, sans le savoir, est déjà en guerre contre son organisme. Accablé par une multitude d’infections chroniques qui le terrassent sur une base régulière, il lutte aussi contre des problèmes de constipation depuis l’enfance.

«Je faisais des sinusites, des laryngites, des conjonctivites à répétition, des infections de la gorge. Or, en 1re année d’université à Mc Gill, j’ai attrapé une sinusite, mais celle-ci ne guérissait pas. Malgré la prise d’antibiotiques pendant un mois, elle ne partait pas. Ç’a été le début de la fin», relate-t-il.

Contraint d’abandonner ses études parce qu’il est de plus en plus mal en point, Alain retourne vivre chez ses parents, à Mirabel. Il est atteint alors de mononucléose. Puis, 18 mois plus tard, il dort toujours 20 heures par jour. Affaibli, frissonnant, il porte une tuque en permanence sur la tête, même l’été.

«Mon système était tout défait, souligne-t-il. C’est à partir de là que j’ai développé de l’hypersensibilité. Je ressentais les choses autour de moi de façon exceptionnelle. Si quelqu’un avait fumé ou avait été en contact avec la cigarette, par exemple, ça devenait insupportable pour moi.»

À l’instar de la cigarette, les odeurs, telles que les produits nettoyants ou encore le parfum, déclenchent chez lui de l’arythmie cardiaque. «Les gens ne peuvent pas s’imaginer comment cela est insoutenable. J’entrais dans un IGA et lorsque le plancher avait été lavé avec des produits tels que du M. Net, par exemple, automatiquement je faisais de l’arythmie cardiaque et j’avais le souffle court. C’était un vrai enfer.»

Pour s’en sortir, il s’isole complètement… et dort durant trois ans.

(voir autre texte)

 

Suite

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top