- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Hydro-Québec: d’ici 2017, tous les compteurs seront remplacés

Qu’à cela ne tienne, d’ici 2017, tous les compteurs du Québec seront remplacés par une technologie de nouvelle génération.

Plus économiques qu’avant (les relevés se feront à distance), on compte déjà quelque 65 000 nouveaux compteurs dans la province. Ajoutons 217 000 clients qui ont déjà reçu une lettre les informant des changements à venir.

Choix

Si la Régie de l’énergie a donné son aval à la phase I du projet, elle propose aussi au consommateur l’option de retrait, c’est-à-dire des compteurs non communicants ne dégageant pas de radiofréquences, mais exigeant une relève manuelle.

«Les consommateurs devront faire part de leur décision à Hydro-Québec dans les 30 jours de la réception de la lettre afin de se prévaloir du crédit d’installation de 39 $. Des frais d’installation de 98 $ seront applicables. Passé le délai de 30 jours, le crédit ne sera plus applicable», d’expliquer le porte-parole d’Hydro-Québec, Patrice Lavoie.

Précisons que ces mêmes clients devront aussi prévoir des frais annuels de 206 $ qui seront répartis sur l’ensemble de leurs factures. Jusqu’à maintenant, 88 compteurs non communicants ont été installés. 

Relation avec le consommateur

Réitérant que les compteurs nouvelle génération n’ont aucun impact sur la santé, le porte-parole rappelle l’importance de la communication entre le client et la société d’État: «Pour rassurer nos clients en ce qui a trait à leurs questions sur les compteurs nouvelle génération, nous prenons le temps nécessaire pour répondre à leurs interrogations. A ce chapitre, Hydro-Québec a développé une série de moyens, selon une approche de communication ciblée, (dépliant, site Web, lettre envoyée au moins 30 jours avant le début de l’installation, etc.) pour informer les citoyens qui ont des interrogations ou des préoccupations. Par ailleurs, dans le cas de certains secteurs qui en font la demande, Hydro-Québec a également accepté de rencontrer ses clients selon la formule déterminée (exemple : kiosque d’information). Dans ce type de rencontre, nous prenons le temps nécessaire pour répondre aux interrogations des clients.»

Quant aux municipalités ayant demandé un moratoire pour les compteurs intelligents d’Hydro-Québec, on promet de retourner se «rasseoir avec elles».

Précision d’Hydro Québec:

“En fait, Hydro-Québec, comme elle le fait pour les compteurs de nouvelle génération et pour l’ensemble de ses projets, établit un contact avec les élus ou les municipalités concernés en amont du déploiement d’un projet. Cette façon de faire est bonne pour tous les secteurs; Hydro-Québec ne promet donc pas de «se rasseoir» , comme vous dites, spécifiquement avec les municipalités qui auraient demandé des moratoires. Les contacts se poursuivront au rythme du déploiement.”, précise-t-on dans un communiqué envoyé à nos bureaux.

À suivre.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top