- PUBLICITÉ -
Hommes en détresse: le lien entre le suicide et la masculinité traditionnelle

Le conférencier Daniel Beaulieu.

Hommes en détresse: le lien entre le suicide et la masculinité traditionnelle

Il semblerait que l’adhésion au code de la masculinité (voir autre texte) accroîtrait les risques de suicide chez l’homme. C’est du moins ce qui ressort d’une étude publiée en 2008.

«Effectivement, un homme au comportement plus traditionnel a plus de risque de se suicider, puisque cet acte entre dans les exigences de la masculinité, soit agir et faire. Le suicide est donc l’ultime fuite», explique Daniel Beaulieu, orateur invité de la journée-conférence sur la détresse des hommes qui se déroulait le 4 février dernier à Saint-Jérôme, en partenariat avec le Centre prévention suicide le Faubourg et l’organisme ACCROC.

«De plus, la demande d’aide chez l’homme se fait souvent tardivement», ajoute l’éducateur spécialisé.

Le risque de suicide n’est donc pas l’apanage du sexe masculin. Le danger proviendrait de l’adhésion de l’homme au modèle masculin traditionnel et rigide (ex.: un homme ne pleure pas et ne montre pas ses émotions).

Les hommes demandent‑ils de l’aide?

«Oui, ils en demandent, mais différemment de la femme», nuance Daniel Beaulieu.

Comment cela se manifeste-t‑il?

«Par la colère, en tête de liste. Ensuite, il y a la tristesse, la culpabilité, la peur et la honte. De façon générale, on assiste à une augmentation du nombre d’heures de travail, d’entraînement, de sorties sociales. S’ajoutent aussi la critique, l’hostilité.»

Ainsi, même si l’homme semble détaché, voire au‑dessus de ses affaires, il ne faut pas sous-estimer les comportements qui parlent d’eux-mêmes, comme l’irritabilité, la condescendance, l’impatience ou encore cette tendance à l’extériorisation du problème. «Il accusera l’élément extérieur: c’est la faute de, du, ou des…», explique Daniel Beaulieu.

L’arrogance, la demande de soutien immédiate, la critique, l’apparence détachée, la minimisation du problème et de ses impacts, ainsi que la motivation extrinsèque, figurent aussi parmi les comportements chez un homme ayant besoin d’aide.

Dans tous les cas, on rappelle l’importance de ne jamais sous-estimer la détresse chez ce dernier.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top