- PUBLICITÉ -
Hélène Daneault tire un trait sur la vie politique

Hélène Daneault

Hélène Daneault tire un trait sur la vie politique

La nouvelle est sortie au moment même où le Québec entrait en campagne électorale: la députée de Groulx, Hélène Daneault, n’en sera pas.

«C’était clair dans ma tête depuis six mois: je ne pouvais plus faire les deux. Je devais choisir entre ma pratique médicale ou la politique», a-t-elle expliqué en entrevue dans les heures qui ont suivi l’annonce de son retrait.

Manifestement encore secouée, Mme Daneault a fait valoir que la gestion de son horaire, depuis son élection à titre de députée caquiste, en septembre 2012, était devenue trop lourde et compliquée. «C’était de plus en plus difficile pour moi de tout concilier, en plus de ma famille. Le choix a été très déchirant», ajoute celle qui concilie pratique médicale et vie politique active depuis 12 ans.

C’est finalement sa pratique médicale, qu’elle exerce depuis 28 ans, qui l’aura remporté. Elle précise toutefois qu’elle aurait mené son mandat à l’Assemblée nationale à terme, si les élections n’avaient pas été déclenchées à ce moment-ci. «J’aurais continué et je serais allée jusqu’au bout», assure-t-elle. Le déclenchement hâtif des élections n’aura finalement fait que bousculer une décision déjà prise depuis un moment.

Rappelons que Mme Daneault a été élue une première fois en 2002, à titre de conseillère municipale à Rosemère, avant d’être élue mairesse de cette même municipalité, poste qu’elle a occupé de 2005 à 2012.

Appui à la CAQ

Malgré son retrait de la vie politique, Mme Daneault ne quitte pas pour autant son parti et compte maintenir son appui à la Coalition Avenir Québec (CAQ). Elle émet même le souhait de voir la population du Québec profiter de cette campagne électorale pour mieux comprendre la vision de son parti. «Je crois sincèrement que le projet Saint-Laurent de François Legault est bon pour le Québec. C’est un projet de société que le Québec doit se donner», a-t-elle opiné.

Pour l’heure, Mme Daneault entend prendre un temps d’arrêt. «Je veux d’abord retrouver mon souffle. L’implication communautaire fait partie de moi, alors pour le reste, c’est à suivre», a-t-elle toutefois mentionné.

Le candidat qui tentera de garder la circonscription de Groulx dans le giron de la CAQ sera présenté dans les prochains jours. Mme Daneault affirme qu’elle sera à ses côtés.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top