- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Hausse moyenne des taxes de 1,4 % à Mirabel

Budget 2011

C’est principalement par une augmentation moyenne de 1,4 % de la taxe foncière résidentielle que se traduira le budget 2011 de la Ville de Mirabel. L’effet exact de l’adoption des nouvelles prévisions budgétaires sur le portefeuille des propriétaires de résidences mirabellois est à peine quantifiable, car un nouveau rôle d’évaluation qui fera s’accroître la valeur des propriétés unifamiliales de 18 % en moyenne sera en vigueur pour les années 2011, 2012 et 2013.

La réduction de la taxe sur les immeubles résidentiels de 0,68 $ à 0,58 $ du 100 $ d’évaluation viendra atténuer l’impact sur les contribuables propriétaires de Mirabel. À titre d’exemple, l’effort fiscal demandé pour une maison dont l’évaluation moyenne est de 224 600 $ atteindra environ 1,4 % comparativement à 2010.

La taxe sur les immeubles non résidentiels de six logements et plus subit une augmentation de 5 % et s’établira à 0,635 $ du 100 $ d’évaluation. La taxe sur les immeubles non résidentiels se chiffre à 1,70 $ du 100 $ d’évaluation alors que la taxe sur les immeubles industriels s’élève à 2,17 $ du 100 $ d’évaluation, ce qui représente une augmentation dépassant légèrement les 2 % dans les deux cas. Finalement, la taxe sur les immeubles agricoles atteint 0,58 $ du 100 $ d’évaluation, soit un écart à la hausse de 1,9 % par rapport à 2010.

En fonction des prévisions budgétaires de 2011, la Ville de Mirabel engagera des dépenses de l’ordre de 63 780 000 $.

Elle affectera un montant de 5 922 000 $ à l’administration générale, soit une hausse de 329 000 $ comparativement à l’an dernier. Du côté de la sécurité publique, une enveloppe budgétaire de 10 329 000 $ est allouée, signifiant une hausse de 425 000 $ par rapport à l’an dernier.

Une augmentation est aussi notée du côté du budget alloué au transport, aux travaux publics et au génie où l’on consacrera 10 505 000 $, en 2011, soit 635 000 $ de plus qu’en 2010. Cette majoration est notamment attribuable à l’ajout de plusieurs kilomètres de nouvelles rues et à une hausse de 243 000 $ pour le transport en commun.

Du côté de l’environnement, on prévoit un budget de 10 324 000 $, soit une hausse de 637 000 $ par rapport à l’an dernier, en raison notamment d’une augmentation du taux d’enfouissement des déchets de l’ordre de 9,50 $ la tonne métrique, nouvelle redevance imposée par le gouvernement du Québec.

Le budget réservé à l’urbanisme, l’aménagement et le développement est fixé à 1 561 000 $, en hausse de 111 000 $ par rapport à 2010. En matière de loisirs et de culture, on consacrera 7 680 000 $, en 2011, soit quelque 540 000 $ de plus que l’an dernier.

Dépenses en immobilisations

Dans le cadre du programme triennal des dépenses en immobilisations, quelque 98 909 000 $ seront consacrés à une trentaine de projets de 2011 à 2013.

Une somme de 39 199 000 $ sera vouée à la réalisation de projets municipaux, dans le cadre de ce programme dès 2011. À ce chapitre, notons le réaménagement du premier étage de l’hôtel de ville; l’agrandissement du poste de police; la construction d’un garage municipal dans le secteur de Saint-Augustin, le prolongement de la rue de la Randonnée, dans le secteur de Mirabel-en-Haut; et l’agrandissement des étangs aérés bordant la montée Sainte-Marianne.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top