- PUBLICITÉ -
Hausse de taxes de 1

Le maire Ramez Ayoub présentait le budget 2013 de la ville de Lorraine

Hausse de taxes de 1,4% à Lorraine

Avec des quotes-parts irrépressibles, notamment en ce qui a trait au service de police, et l’impact de l’inflation jumelée aux coûts de l’élection à venir en novembre prochain, les Lorrains devront conséquemment acquitter un compte de taxes supérieur de 1,4 % en 2013.

En chiffres nets, ça veut dire que la majorité des propriétaires débourseront un maximum de 36 $ pour boucler le budget tandis que, pour d’autres, la majoration ne dépassera pas les 15 $.

Il faut dire que l’administration Ayoub a été aidée par la majoration de la valeur des résidences, puisque Lorraine est exclusivement résidentielle, alors que le nouveau rôle d’évaluation, pour 2013 à 2015, fait augmenter la valeur des propriétés de quelque 13,39 %.

Le programme triennal d’immobilisations s’élèvera à 15 842 500 $ et il concerne bien évidemment l’achat des terres de la forêt du Grand-Côteau, dans la foulée du referendum, mais également l’érection d’un bâtiment multi fonctionnel au parc Lorraine.

La bonne nouvelle, c’est que la dette non consolidée s’élève à 15  413 178 $, mais en diminution tout de même de 10 %, ce qui rabaissera la taxe spéciale pour le remboursement de quelques points de pourcentage.

Toutes les autres taxes, notamment la collecte des déchets et l’assainissement des eaux, demeurent inchangées.

Et il y aura de grands projets en chantier au cours de l’année qui débute, notamment avec la construction d’une résidence pour personnes âgées sur la Grande-Côte, à la hauteur du domaine Garth, qui demande aussi des rénovations.

Il y aura en même temps la réfection complète de la toiture du centre Louis-Saint-Laurent, de même que le développement de l’artère de la place Liverdun.

L’administration Ayoub devra aussi prévoir les frais juridiques dans la poursuite légale, à la suite de l’effondrement du mur antibruit, au sud de l’autoroute 640.

Il faudra aussi refaire d’autres artères routières telles Lachalade, de la Saverne et Bar-le-Duc, mais surtout le rang St-François tout cabossé et traversé de crevasses, dont le problème de circulation est commun avec la ville de Blainville.

«La réalisation de ces projets sera faite à l’intérieur de notre cadre financier, afin de tenir compte de nos limites à ce chapitre», de préciser le maire Ramez Ayoub, quant à la suite des choses.

On a aussi annoncé l’intention de relever les services de la bibliothèque municipale, ainsi que de ramener la régie de police à un rôle plus proche des citoyens, sur le mode d’une police de quartier.

Et le maire Ramez Ayoub, ainsi que son équipe de conseillers, invitaient finalement tous les Lorrains au traditionnel Brunch de l’amitié, ce dimanche 13 janvier, au centre Louis-Saint-Laurent.

C’est aussi à cet endroit que se tiendront les Samedis du maire, soit le quatrième samedi de chaque mois, entre 10 h et 12 h, afin d’échanger idées et commentaires sur la ville de Lorraine et son administration.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top