- PUBLICITÉ -
Blainville, Guy Frigon, Richard Perreault.

Guy Frigon était conseiller municipal à Blainville depuis 2005. (Photo Christian Asselin)

Guy Frigon est décédé

Conseiller municipal à Blainville

Le samedi 17 avril, à l’âge de 62 ans, est décédé Guy Frigon, conseiller municipal du district du Plan-Bouchard À Blainville. Il a succombé à une crise cardiaque.

Élu pour la première fois en 2005, alors que la maire actuel de Blainville, Richard Perreault, faisait aussi ses débuts en politique, Guy Frigon et ce dernier sont devenus de bons amis avec le temps.

«Je suis sous le choc, a d’abord dit M. Perreault lorsque joint par téléphone, lundi matin. Plus qu’un collègue, Guy avait très à cœur les intérêts des citoyennes et citoyens de son quartier et de la population blainvilloise en général. C’était un homme dédié, disponible, accessible, rigoureux et fort attaché à sa ville, qui a accompli beaucoup pendant sa carrière politique et également à titre de bénévole dans les sports ».

  1. Frigon a en effet beaucoup donné à sa communauté. Il est entre autres largement responsable de l’érection de la Maison de l’autisme Nicola et Albert Lévy, à Blainville.

«C’est un projet et une cause qui lui tenaient tellement à cœur. Il nous manquera énormément», a ajouté Richard Perreault, qui a tenu à exprimer, au nom de ses collègues du conseil municipal et de toute l’organisation municipale, ses plus sincères condoléances à son épouse Louise et ses garçons, Alexandre et David, ainsi qu’à toute sa famille et à tous ses amis.

Un bénévole et un conseiller apprécié

Résident de Blainville depuis 1980, Guy Frigon a connu une très belle carrière au sein du Service de police de Montréal. À Blainville, c’est dans le bénévolat qu’il s’est d’abord distingué, notamment à l’Association de soccer, qu’il a présidée de 1996 à 2004. Sous sa gouverne, l’Association était passée de 400 à 1 700 membres.

Élu une première fois à titre de conseiller du district du Plan-Bouchard en 2005, il a occupé plusieurs postes et présidé plusieurs commissions au cours de sa carrière politique. Depuis 2020, il était vice-président de la commission de l’administration, des finances et de la gouvernance.

Dans le quartier du Plan-Bouchard, on se souviendra de sa grande implication et de sa grande accessibilité quand venait le temps de répondre aux citoyennes et citoyens.

«Guy était un conseiller qui se consacrait à 100 % aux gens de son quartier. Il en était fier et il les défendait bec et ongle. C’était un homme entier, intègre et engagé, dont on se souviendra encore longtemps», a ajouté Richard Perreault, qui invite les citoyennes et les citoyens du quartier du Plan-Bouchard ou de la ville en général, à écrire à directiongenerale.mairie@blainville.ca pour rendre un hommage bien mérité à Guy Frigon. Les messages seront remis à son épouse.

«La famille aura besoin de réconfort, dans ces circonstances tragiques. Aujourd’hui, c’est toute la communauté blainvilloise qui est en deuil de l’un de ses plus fidèles serviteurs. Merci et au revoir, cher Guy!», a conclu le maire Richard Perreault.

Soulignons que M. Frigon s’était remis d’un premier malaise cardiaque survenu un dimanche de février, en soirée. Transporté à l’hôpital par ambulance, on lui avait alors administré plusieurs chocs à l’aide d’un défibrillateur cardiaque. Il disait aller bien, depuis cet événement.

Les détails des obsèques ne sont pas encore connus, mais le drapeau de la Ville de Blainville sera mis en berne jusqu’à la fin de la journée des funérailles.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Daigle
- PUBLICITÉ -
Top