- PUBLICITÉ -
Guy Charbonneau sollicitera un deuxième mandat

Le maire de Sainte-Anne-des-Plaines

Guy Charbonneau sollicitera un deuxième mandat

C’est confirmé, le maire de Sainte-Anne-des-Plaines, Guy Charbonneau, briguera de nouveau les suffrages, en novembre prochain. «Je n’ai pas le choix. Il y a encore tellement de choses à faire», a-t-il déclaré d’entrée de jeu.

Élu en 2009 grâce à l’appui de 56,5 % des électeurs, M. Charbonneau croit qu’il a besoin d’un second mandat pour mener à bien les divers projets qui demeurent toujours sur la table, le plus important étant sans doute la demande d’exclusion d’une partie de la zone agricole de la municipalité (voir autre texte).

«La balle est maintenant dans le camp des commissaires», a-t-il indiqué à ce sujet. Bien que la demande initiale auprès de la CPTAQ (Commission de protection du territoire agricole du Québec) remonte à décembre 2010, et malgré trois rencontres avec les commissaires, dont la plus récente le 12 février dernier, le maire croit que la réponse des commissaires ne sera pas connue avant trois ou quatre mois. «C’est certain que ça vient nous mettre des délais qui ne nous permettent pas d’avancer nos projets», a-t-il soupiré.

Maire à temps plein

Par ailleurs, lors de la dernière séance, le 11 février dernier, un avis de présentation a été donné par le conseiller municipal Denys Gagnon relativement au traitement des élus municipaux. La modification vise l’indexation du salaire pour les conseillers, ainsi qu’une hausse de 10 % annuellement sur cinq ans, en plus de l’indexation, pour le poste de maire. Autrement dit, on souhaite ajuster le salaire annuel du maire en conséquence des heures de travail, soit entre 60 et 70 heures par semaine, selon le maire Charbonneau. Par cet ajustement, M. Charbonneau ne cache pas qu’il souhaite aussi rendre le poste de maire plus attrayant en prévision de la relève. «Vous savez, je ne serai pas maire jusqu’à 70 ans…», a-t-il laissé tomber.

Le maire reçoit actuellement un salaire annuel de 40 500 $, incluant l’allocation pour les dépenses courantes. Les ajustements proposés, après cinq ans, porteront sa rémunération autour de 60 000 $. Le règlement devrait être adopté dans sa forme finale lors de l’assemblée du 12 mars prochain. Notons que seule la rémunération du maire est touchée par ce règlement; celle des conseillers demeure la même, soit environ 13 000 $ par année, salaire et allocation de dépenses inclus.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours 3 BBQ !
- PUBLICITÉ -
Top