- PUBLICITÉ -
Guy Charbonneau: «Nous avons livré la marchandise»

Pour son bilan

Guy Charbonneau: «Nous avons livré la marchandise»

Alors que vient tout juste de s’amorcer officiellement la campagne électorale, et bien qu’il soit, à ce jour, toujours sans adversaire politique connu, le maire sortant de Sainte-Anne-des-Plaines, Guy Charbonneau a tout de même tenu à dresser le bilan de son premier mandat à la mairie.

«Je crois qu’il est de bon aloi, à ce moment-ci, de faire le point sur ce qui a été réalisé depuis quatre ans. Et en ce qui me concerne, je ressens un grand sentiment de fierté face à ce qui a été fait. Parce qu’aujourd’hui, Sainte-Anne-des-Plaines n’est plus un village de second rang… on a maintenant voix au chapitre», a-t-il décliné d’entrée de jeu.

Le point de presse s’est déroulé au parc des Familles, là même ou un vaste travail de réaménagement a été réalisé par l’administration Charbonneau, au cours des dernières années, et qui est devenu un lieu rassembleur tant pour les adultes que les enfants.

Programme électoral de 2009 en main, M. Charbonneau a ensuite fait le constat que les engagements pris à l’époque avaient tous été réalisés, à tout le moins en voie de l’être. Parmi cux-ci, la réhabilitation du réseau routier (22,6 km de routes et de rues refaites), l’élaboration d’un plan de développement intégré (présenté en avril dernier), l’implantation d’une résidence des aînés (40 logements occupés en 2013 et 40 autres en 2014) et l’aménagement d’un parc urbain avec jeux d’eau (parc des Familles, ouvert en 2012). Deux autres engagements sont en cours de réalisation, à savoir la bonification d’un circuit de transport en commun et l’implantation d’un lien cyclable. «Nous avons livré la marchandise : parole donnée, parole tenue. Évidemment, il y a des engagements qui demandent, hélas, la bénédiction d’autorités supérieures comme la CPTAQ, la CMM, le ministère des Transports ou le ministère Développement Durable, Faune et Parcs. La patience est une vertu et on a dû la pratiquer», a-t-il souligné.

Investissements et consultations

Par ailleurs, M. Charbonneau a aussi rappelé que depuis quatre ans, son administration a investi près de 20 millions de dollars dans les infrastructures et les équipements, alors que la dette de la Ville ne s’est accrue que 1,2 million de dollars, et ce, dit-il, grâce aux subventions obtenues et à la bonne gestion. «C’est pratiquement du 10 pour 1. On ne voit pas souvent de tels rendements en entreprise», a-t-il pointé.

Autrement, M. Charbonneau se réjouit du fait que la population de Sainte-Anne-des-Plaines n’aura jamais eu autant d’occasions de s’informer et de se faire entendre. «Rappelez-vous nos grandes consultations sur l’avenir de Sainte-Anne-des-Plaines, les États généraux, le Plan d’action stratégique, la demande auprès de la CPTAQ, le projet de résidence des aînés, les stationnements au centre-ville, la refonte du règlement d’affichage, sans parler des rencontres d’information avec les citoyens concernés pour la plupart des projets d’infrastructures», énumère-t-il. La meilleure circulation de l’information assure, estime-il, une plus grande transparence.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top