- PUBLICITÉ -
Guy Charbonneau ne tient rien pour acquis

Le maire sortant Guy Charbonneau

Guy Charbonneau ne tient rien pour acquis

Le chef du parti Vision Action et actuel maire de Sainte-Anne-des-Plaines, Guy Charbonneau, vient de présenter, après Alain Cassista et Sylvie Chaput, ses troisième et quatrième candidats en vue du prochain scrutin. Il s’agit de Julie Boivin, dans le quartier 3, et Denys Gagnon, dans le quartier 4.

Même si aucun adversaire ne s’est encore publiquement manifesté, le maire affirme ne pas tenir les gens de Sainte-Anne-des-Plaines pour acquis et tient à leur présenter ses candidats. Il ajoute de plus que ces derniers iront à la rencontre des citoyens dans les prochaines semaines. «Nous ne tenons pas la population pour acquise. C’est pour et avec les gens de Sainte-Anne-des-Plaines que nous avons pu avancer et nous voulons poursuivre dans la même voie», a-t-il souligné.

Les candidats

Détentrice d’une maîtrise scientifique en géographie, Julie Boivin est professeure au Cégep de Lanaudière, à Terrebonne. Elle a aussi œuvré dans le milieu municipal à Repentigny pendant quelques années et coordonné des états généraux à Sainte-Anne-des-Plaines et à Deux-Montagnes. «Minutieuse, ordonnée et exigeante, lorsqu’on lui confie une tâche, c’est sûr que ce sera fait et bien fait», a pointé M. Charbonneau avant d’ajouter que «cette maman de deux enfants, aussi préoccupée par l’environnement, s’implique en occupant actuellement la présidence du Comité du bassin versant du ruisseau Lacorne.»

Notons que Mme Boivin en sera à sa deuxième tentative de se faire élire. En 2009, elle avait été défaite au profit du conseiller municipal Mario Gauthier.

Élu pour la première fois en 2003, le candidat Denys Gagnon est un professeur retraité et un syndicaliste qui a touché à plusieurs domaines de la vie municipale, en plus de s’impliquer au sein de plusieurs organismes locaux et régionaux.

Le décrivant comme un homme calme, doté d’un bon jugement et d’un grand sens de l’équité, M. Charbonneau a tenu à souligner les qualités d’écoute et la patience de ce grand-père actif qui a eu la grande responsabilité des sports, du développement communautaire et de la culture au cours du présent mandat, en plus d’agir au comité gouvernance.

Soulignant le fait que plusieurs dossiers ont été mis en marche depuis les quatre dernières années, le principal intéressé, Denys Gagnon, a convenu qu’il restait encore beaucoup de travail à accomplir. «Il reste encore beaucoup d’ouvrage pour donner à Sainte-Anne-des-Plaines la vitesse de croisière nécessaire à son plein épanouissement. C’est dans ce contexte de continuité que j’ai accepté de poursuivre. En ce qui me concerne, je veux offrir ma disponibilité, ma connaissance des dossiers et mon expérience du monde municipal», a-t-il indiqué.

Les deux derniers candidats du parti Vision Action seront présentés au cours des prochains jours.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top