- PUBLICITÉ -
Guy Charbonneau devient le 27e maire de Sainte-Anne-des-Plaines

(Photo Pierre Latour)

Guy Charbonneau devient le 27e maire de Sainte-Anne-des-Plaines

Assermentation des nouveaux élus

C’était soir d’assermentation des nouveaux élus, à Sainte-Anne-des-Plaines, vendredi dernier, une soirée qui s’est déroulée sur fond à la fois solennel et convivial, à l’image de la gestion qu’entend mettre de l’avant le nouveau maire de la Ville (et 27e de l’histoire) Guy Charbonneau.

«C’est ensemble que le conseil municipal, les employés de la Ville et toute la population devront travailler pour redonner une vie et un avenir à Sainte-Anne-des-Plaines. Déjà, j’ai rencontré plusieurs cadres municipaux et certains s’approprient l’idée», a-t-il plaidé d’emblée. C’est aussi dans cette optique qu’il confie avoir tendu la main au seul conseiller élu sous la bannière de l’ancienne administration, Mario Gauthier. «J’ai moi-même invité M. Gauthier pour qu’il soit assermenté en même temps que nous. Il a aussi été invité à notre premier caucus, prévu le 10 novembre», a-t-il ajouté.

Poursuivant, M. Charbonneau prévoit également en surprendre plus d’un avec ses nominations à venir, M. Gauthier inclus. «M. Gauthier aura des responsabilités au sein du conseil. Moins que les autres, c’est vrai. Mais avec le temps, on verra comment tout ça va évoluer», a-t-il justifié. Quant à ceux qui auront manqué à leur devoir de réserve, M. Charbonneau prévient qu’ils seront simplement relevés de leurs fonctions.

Assemblée publique

Tout au long de la campagne électorale, M. Charbonneau a répété maintes fois que son souhait le plus cher était de rendre les assemblées municipales publiques plus conviviales et accessibles. Or, son élection n’aura que renforcé ses intentions. «Je veux donner du style à nos assemblées, je veux que la salle soit toujours bondée de gens et je veux pouvoir apporter plus de décorum à la chose en ramenant les formules de politesse, par exemple», a-t-il illustré.

Conscient que le mandat qui vient de lui être confié sera difficile et ardu, M. Charbonneau demeure somme toute confiant et espère être celui qui saura insuffler à la Ville une nouvelle vision. «Depuis trop longtemps déjà que notre Ville manque de vision. Il faut redonner à Sainte-Anne-des-Plaines son caractère unique et spécial. Dans quatre ans, je veux que les gens disent qu’enfin, on est en route», a-t-il fait valoir.

Parmi les dossiers prioritaires qui seront traités par le maire, viennent d’abord le budget, bien sûr, et la préparation des états généraux, lesquels sont réputés se tenir en janvier prochain. «La question est simple et tous devront y répondre: qu’est-ce qu’on veut faire avec notre Sainte-Anne-des-Plaines?», a-t-il soulevé.

Rappelons qu’au dernier scrutin, cinq des six conseillers élus l’ont été sous la bannière du Parti Vision Action. Il s’agit de Julie Bellerose, France Majeau, Alain Cassista, Denys Gagnon et Stéphane Chouinard. Mario Gauthier a quant à lui été réélu sous la bannière du parti Sainte-Anne plus. La première assemblée publique du conseil municipal se déroulera le mardi 17 novembre, à compter de 19 h 30.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top