- PUBLICITÉ -
Groulx: transfert du vote et vraies affaires

Claude Surprenant

Groulx: transfert du vote et vraies affaires

Le candidat caquiste de Groulx, Claude Surprenant, est d’avis qu’il profitera d’un transfert de l’électorat libéral vers sa formation politique, ce qui lui permettrait de remporter l’élection du 7 avril.

Il cite alors l’exemple de sa mère, dont l’allégeance libérale fera défaut pour la première fois, et s’appuie, dit‑il, sur les témoignages des nombreux aînés qu’il a rencontrés en cours de campagne et qui lui ont dit en avoir assez d’être tenus pour acquis par le PLQ.

Pour M. Surprenant, tant les péquistes que les libéraux se sont éloignés des véritables préoccupations citoyennes, en se querellant autour de la question référendaire et du projet d’une charte de la laïcité, mais aussi en parachutant deux candidates qu’il accuse de ne pas connaître les enjeux de la circonscription de Groulx.

«Le déséquilibre des ressources en santé, en éducation et pour les organismes sociocommunautaires est une réalité qui nuit aux familles. Nous avons connu une forte croissance démographique qui n’a pas été accompagnée par un soutien équivalent des gouvernements libéraux et péquistes», plaide le candidat caquiste.

Enfin, ce dernier rappelle‑t‑il les engagements de son parti pour alléger le fardeau des familles: «Nous abolirons la taxe santé pour tous ceux qui gagnent moins de 45 000 $ par année, à compter du 1er janvier 2015. L’année suivante, la taxe santé sera abolie pour tous les Québécois. La 3e année, la moitié de la taxe scolaire sera abolie et la 4e année, il n’y aura plus de taxe santé ni de taxe scolaire.»

Les vraies affaires

Le slogan est connu et c’est en le brandissant avec conviction que la candidate du parti libéral, Vicki Emard, conclut sa campagne qu’elle a menée, dit‑elle, sur le terrain: «Nous présentons des engagements en matière d’économie, d’emploi, de santé et d’éducation. C’est de ça que les gens veulent entendre parler», affirme Mme Emard, qui rappelle que l’objectif premier du PLQ est de relancer l’économie du Québec.

«En matière de santé, poursuit‑elle, nous répondrons aux services de première ligne, nous établirons, dans notre comté, une super-clinique ouverte 7 jours afin d’améliorer l’accès aux soins pour nos familles. Nous ferons l’ajout de super-infirmières pour répondre efficacement et rapidement aux besoins des familles.»

Les familles demeurent une préoccupation importante pour la candidate qui rappelle les engagements de son parti pour combattre l’intimidation et le décrochage scolaire, aider les jeunes familles à acheter leur première maison et voir à ce que les personnes âgées conservent leur autonomie en demeurant propriétaires.

Enfin, Mme Emard se présente comme une femme d’expérience, active et combative, qui collaborera avec tous les acteurs du milieu pour faire avancer les choses. Comme son chef, Philippe Couillard, elle suggère enfin qu’un gouvernement libéral serait un rempart contre un éventuel référendum.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top