- PUBLICITÉ -
Groulx: le caquiste Claude Surprenant prend le relais

En début de campagne

Groulx: le caquiste Claude Surprenant prend le relais

Au lendemain de l’annonce du retrait de la députée sortante de Groulx, Hélène Daneault, en début de campagne, le candidat caquiste Claude Surprenant avait dit vouloir prendre le relais.

C’est ce qu’il a fait lundi soir, en remportant les élections, avec 12 773 votes, soit 260 votes de majorité devant la libérale Vicki Emard qui a récolté 12 513 votes. Martine Desjardins a terminé troisième avec 12 413 votes.

Il n’a toutefois pas été possible d’obtenir les commentaires de M. Surprenant, ce dernier ayant quitté la circonscription avant que sa victoire ne soit déclarée pour aller rejoindre son chef, François Legault, à Repentigny.

Les résultats dans Groulx sont survenus au terme d’une lutte très serrée, où les candidats Surprenant, Emard et Desjardins ont pris la tête tour à tour. Au final, le nouveau député Claude Surprenant termine la course avec 30,86 % des suffrages, devant Vicki Emard (30,23 %) et Martine Desjardins (29,99 %).

La candidate de Québec solidaire, Sylvie Giguère, a récolté 6,79 % des suffrages, le Parti Nul et son candidat Jonathan Davis 1,19 %, alors que le candidat d’Option nationale, Alain Marginean, a conclu la course avec 0,93 % du scrutin. Le taux de participation dans Groulx a été de 73,44 %.

La candidate libérale Vicky Emard, qui a suivi le dévoilement des résultats à Montréal, en compagnie d’autres militants, a émis un communiqué en fin de soirée par lequel elle affirme avoir cru en sa victoire jusqu’à la dernière minute. «J’ai mené une campagne positive axée sur les vraies préoccupations des gens de la circonscription de Groulx. Je suis fière de mon équipe qui a fourni des efforts constants», peut‑on lire.

Martine Desjardins

Candidate-vedette du Parti québécois, Martine Desjardins a finalement terminé sa course au troisième rang. Elle s’est adressée à ses supporteurs vers 22 h 30, visiblement ébranlée par sa défaite, mais somme toute fière d’avoir mené une campagne positive. «On s’attendait à ce que ce soit serré. Mais je pense qu’on a fait tout ce qu’on pouvait pour mener notre campagne. Nous avons été partout, nous avons rencontré des gens, serré des mains. Voyez le travail qui a été fait en 33 jours. Imaginez tout ce qu’on pourra faire en quatre ans», a‑t‑elle commenté.

Mme Desjardins a aussi assuré les gens de Groulx qu’elle ne les oublierait pas et qu’elle compte rapidement se remettre au travail. «Parce que c’est comme ça que ça se bâtit un pays», a‑t‑elle lancé.

Sans préciser ses actions à ce stade‑ci, Mme Desjardins affirme vouloir développer et étendre la base militante de Groulx. «Ce soir, je dis aux gens de Groulx que je ne les oublierai pas et que la prochaine fois, parce qu’il y aura une prochaine fois, on va l’avoir. La base militante, ici, est forte. C’est là‑dessus qu’il faut bâtir», a‑t‑elle conclu.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top