- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Groulx: Alain Marginean préconise une «réelle» représentation locale

Le candidat d’Option nationale dans Groulx, Alain Marginean adopte le ton de l’ironie en réaction aux engagements locaux de la candidate péquiste, Martine Desjardins.

Pour M. Marginean, Mme Desjardins y est allée d’une énumération superficielle, en cascade, des problèmes vécus par les citoyens et qui font consensus. «Je ne peux que me réjouir de constater que la candidate du PQ soit maintenant au fait de certains enjeux de la circonscription de Groulx», de commenter M. Marginean, par voie de communiqué.

Ce dernier accuse par ailleurs son adversaire de faire montre de très peu de sensibilité et de respect pour les citoyens de Groulx en prétendant être une fille de la Rive-Nord de l’autre côté du pont, comme citoyenne de Laval. «C’est justement cette approche à la madame Courchesne, ex députée libérale de Laval, ex-responsable de la région des Laurentides, et à la Nicole Léger, députée péquiste montréalaise brièvement ministre de la région, que nous nous attaquons, de commenter M. Marginean. Ce manque de courage ou de réalisme à reconnaître la spécificité régionale des Basses-Laurentides, desquelles fait partie intégrante la circonscription de Groulx, est au cœur de la problématique et conditionne toutes les promesses de développement local engagées par les différents partis politiques.»

«Si les citoyens étaient au fait que cette vision erronée des Basses-Laurentides qui amène des problématiques comme celle de la coordination des travaux de l’échangeur 640/15 qui n’est pas sous la direction régionale du ministère des Transports des Laurentides, à titre d’exemple, mais de Laval, ils seraient indignés de constater que pour certains acteurs politiques, les Basses-Laurentides ne sont qu’un prolongement de Laval», de poursuivre M. Marginean.

Enfin, ce dernier soumet que, bien que la candidate du PQ semble refuser l’étiquette de «candidate parachutée», la réalité le démontre bien. Il invite donc à nouveau les citoyens de Groulx à voter pour une «réelle représentation locale».

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top