- PUBLICITÉ -
Gel du taux combiné et des tarifs de base à Lorraine

Le maire de Lorraine, Jean Comtois (au centre), en compagnie des membres de son conseil: (assises) Diane D. Lavallée, Lyne Rémillard, (derrière), Pierre Barrette, Patrick Archambault, Martine Guilbault et Jocelyn Proulx.

Gel du taux combiné et des tarifs de base à Lorraine

Adoption du budget 2019

L’administration du maire Jean Comtois, à Lorraine, a procédé à l’adoption d’un budget équilibré pour l’année 2019, lequel prévoit des dépenses et revenus de 16 060 060 $, ce qui représente une légère hausse de 1,59 % par rapport à l’an dernier tout en demeurant en deçà du taux d’inflation.

Dans son discours prononcé le mardi 11 décembre, le maire Comtois a identifié le gel du taux de taxes combiné, le gel de la tarification de base des services et l’investissement à venir de un million de dollars dans les infrastructures municipales comme étant les faits saillants de cet exercice budgétaire.

Le taux combiné, précise-t-on, regroupe le taux de base, la taxe spéciale (dette à l’ensemble) et le transport en commun, ce qui permet d’établir un taux de taxation foncière de 0,8021 $ du 100 $ d’évaluation. Le rôle d’évaluation 2019-2020-2021 montrant, en moyenne, une hausse de valeur de 1,65 %, on estime que l’impact sera «limité» pour les propriétaires des quelque 3 416 unités d’évaluation et trois immeubles commerciaux qu’on retrouve à Lorraine. Du nombre, 61 % verront leur valeur foncière augmenter (de 15 % et plus, dans quelques cas), contre 39 % qui la verront diminuer (idem). Ainsi, la valeur moyenne d’une propriété résidentielle s’établit désormais à 395 433 $ à Lorraine.

C’est évidemment dans la taxation foncière que la Ville tirera la plus grosse portion de ses revenus, avec une collecte de 11 413 434 $, alors que les secteurs de dépenses les plus importants, comme c’est le cas dans la plupart des municipalités, sont ceux de la voirie et hygiène du milieu (3 937 174 $) et la sécurité publique (3 043 446 $). Les quotes-parts versées à différentes entités dans le cadre d’ententes intermunicipales (écocentre, service d’incendie, Régie de police, achat d’eau à la Ville de Rosemère, régie d’assainissement des eaux), pour un montant de 4 188 050 $, ou interrégionales (ARTM, CMM, le P’tit Train du Nord, MRC de Thérèse-De Blainville et Odyscène), pour un montant de 1 100 168 $, ont connu globalement une augmentation de 100 995 $, ce qui correspond à 40 % des nouvelles dépenses (252 064 $).

Quant à la dette à long terme des Lorrains, on note qu’elle passera progressivement de 15 243 240 $ (2018) à 10 498 290 $ en 2023.

Bilan et projets

Dans son discours, le maire Comtois a pointé, comme étant les bons coups de son administration en 2018, la première phase des aménagements paysagers et placettes sur le boulevard De Gaulle, l’implantation de la police de quartier, une meilleure accessibilité à la bibliothèque et la signature des trois conventions collectives, pour une période de sept ans, avec les trois groupes d’employés syndiqués.

Pour l’année à venir, l’administration lorraine prévoit investir tout près de un million de dollars dans les infrastructures municipales et poursuivre le travail en vue de l’aboutissement de certains projets: minicomplexe sportif, mur antibruit, résidence pour aînés et aménagements horticoles.

Au rayon de la sécurité publique, on mettra l’accent sur l’éclairage dans les lieux publics, la sensibilisation et la prévention, le remplacement des plaques odonymiques et l’ajout d’indicateurs de vitesse en certains endroits ciblés.

Des opérations d’embellissement et d’amélioration de divers équipements sportifs et récréatifs sont aussi à prévoir dans les parcs, sur les placettes et à la piscine municipale, tout comme au centre culturel et à la bibliothèque municipale.

Enfin, au chapitre de l’environnement et de l’urbanisme, on entend poursuivre les interventions préventives dans les ravins, sensibiliser aux bonnes pratiques en matière d’aménagement et poursuivre les travaux d’aménagement, la sensibilisation et les animations dans la forêt du Grand Coteau.

«Votre conseil réitère sa promesse de respecter ses engagements, les politiques adoptées ainsi que leurs plans d’action, a indiqué le maire à l’endroit de ses concitoyens. Plusieurs défis nous attendent au cours des prochaines années, notamment au niveau des hausses du transport en commun qui seront exponentielles à partir de 2020. Soyez assurés que nous avons déjà amorcé des représentations auprès du gouvernement pour nous assurer que Lorraine paie une part juste et équitable.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top