- PUBLICITÉ -
Richard Perreault, François Legault, Blainville, Denis Martin, Deux-Montagnes

Richard Perreault, maire de Blainville.

Gel des comptes de taxes et des tarifications à Blainville

Budget 2021

Le conseil municipal de Blainville a adopté le 8 décembre, en séance extraordinaire, le budget pour l’exercice financier 2021, comportant des prévisions de revenus et de dépenses totalisant chacune 108,5 M$. En cette année marquée par la pandémie de COVID-19, l’administration du maire Richard Perreault a choisi de maintenir les comptes de taxes et les tarifications aux mêmes niveaux qu’en 2020, et ce, pour tous les contribuables blainvillois.

«C’est notre gestion rigoureuse des fonds publics qui nous a permis de traverser l’année 2020 et de minimiser les impacts sur nos finances publiques, ce qui nous permet d’annoncer ces bonnes nouvelles aux Blainvillois», a déclaré le maire.

Un compte de taxes au neutre

«On le sait, la pandémie a frappé durement certaines familles de Blainville et aussi notre économie locale. Il était donc souhaitable d’accorder un répit à l’ensemble des contribuables», a mentionné Liza Poulin, vice-présidente de la commission de l’administration, des finances et de la gouvernance.

Ainsi, le taux de taxation résidentiel demeure à 0,685 $ du 100 $ d’évaluation. Cela signifie que pour une résidence d’une valeur moyenne de 362 000 $, le compte de taxes global reste inchangé à 2 904 $.

«Il faut rappeler qu’il s’agit de valeurs moyennes et que les montants du compte de taxes dépendent essentiellement de l’évaluation de la propriété», a ajouté Liza Poulin.

Pour ce qui est des propriétaires de bâtiments commerciaux, industriels et d’immeubles de 6 logements et plus, les taux de taxation restent les mêmes qu’en 2020.

Quant aux différentes tarifications (eau, matières résiduelles, assainissement des eaux et piscines), elles restent également inchangées.

Endettement stable et enrichissement collectif à la hausse

Le budget 2021 présente également des données encourageantes sur l’endettement de la Ville.

«Je rappelle qu’il existe deux formes d’endettement. L’endettement imputable à l’ensemble des contribuables de Blainville concerne les projets dont bénéficie la population tout entière alors que l’endettement de secteur touche des projets qui sont financés par les contribuables des quartiers qui en sont directement bénéficiaires», a précisé Guy Frigon, vice-président de la commission de l’administration, des finances et de la gouvernance.

L’endettement collectif est stable à 157,8 M$ et le ratio d’endettement par rapport à la richesse foncière passe de 1,92 % à 1,90 % en 2021.

L’endettement de secteur se situe à 51,7 M$ et le ratio diminue de 0,66 % à 0,62 % en 2021.

Pendant ce temps, tous les immeubles du territoire continuent à prendre de la valeur avec une richesse foncière globale qui s’élève maintenant à 8,3 G$.

Plan triennal d’immobilisations 2021-2022-2023

Le vice-président de la commission de l’administration, des finances et de la gouvernance, Guy Frigon, a rappelé que le conseil municipal a adopté, le 14 juillet dernier, le plan triennal d’immobilisations 2021-2022-2023 qui inclut des projets d’une valeur de 23 075 000$, un coût réduit à 9,6 M$ grâce à des subventions gouvernementales.

«Un budget, c’est plus que des chiffres. C’est d’abord une feuille de route pour l’année à venir. C’est aussi la somme des efforts accomplis pendant les derniers mois pour boucler ce budget et pour nous assurer qu’il répond à notre objectif fondamental d’offrir aux Blainvillois des services de qualité supérieure à des coûts raisonnables, comme doit le faire la municipalité #1 au Québec où il fait bon vivre», a fait valoir le maire Richard Perreault.

Pour connaître toutes les mesures relatives au budget 2021 et au plan triennal d’immobilisations 2021-2022-2023: [blainville.ca/ville/administration-municipale/budget-et-etats-financiers].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top