- PUBLICITÉ -
François Bonnardel de passage sur la 117

Photo Mychel Lapointe

Le ministre François Bonnardel a rencontré les médias sur la route 117 fermée (et sous la pluie), vendredi dernier.

François Bonnardel de passage sur la 117

inondations

Le territoire des MRC de la Rivière-du-Nord et Mirabel a été davantage épargné par les inondations que d’autres secteurs des Laurentides. Ce qui n’a pas empêché des désagréments d’importance.

Le territoire des MRC de la Rivière-du-Nord et Mirabel a été davantage épargné par les inondations que d’autres secteurs des Laurentides. Ce qui n’a pas empêché des désagréments d’importance.

C’est ainsi que la route 158 (Sir-Wilfrid-Laurier) a été fermée (et l’est probablement encore), entre le chemin Saint-Simon et l’autoroute 15. La circulation locale est permise entre les chemins Saint-Simon et Dupuis.

Même situation pour la route 117 (boulevard Curé-Labelle) fermée entre la route 158 et l’autoroute 50. La circulation locale est permise entre la route 158 et le rang Sainte-Marguerite.

Visite ministérielle

La situation de ces deux routes importantes a même provoqué le passage du ministre des Transports, François Bonnardel, qui est venu constater de visu, vendredi dernier, les dommages sur la 117, non loin de l’autoroute 50.

En point de presse, sous la pluie, le ministre est même allé jusqu’à dire que «si on doit fermer des autoroutes, on va le faire» , plaidant qu’on retrouvait beaucoup d’eau dans certains fossés (et dans les champs aux abords de la route 158) et que ça devenait dangereux en cas de dérapage d’automobilistes.

«La sécurité passe avant tout. Si on doit fermer, on va le faire…» , d’indiquer M. Bonnardel, ajoutant qu’il y a «des automobilistes qui sont impatients. Il faut qu’ils comprennent que si on ferme une route, c’est parce qu’il y a un problème» .

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top