- PUBLICITÉ -
Fondation Hôpital Saint-Eustache, Master de golf

Les coprésidents d’honneur de ce 24e Master de golf au profit de la Fondation Hôpital Saint-Eustache, Serge Dion et le Dr Éric Auger. (Photo Claude Desjardins)

Dans l’ordre habituel: Serge Dion, coprésident d’honneur de l’événement, Serge Langlois, président-éditeur du Groupe JCL, Jacques Pelletier, président de la Fondation, et le Dr Éric Auger, coprésident d’honneur de ce 24e Master de golf. (Photo Claude Desjardins)

Fondation Hôpital Saint-Eustache: un 24e Master de golf sur les allées du Mirage

C’est sur les allées du Club Le Mirage que se déroulera la 24e édition du Master de golf au profit de la Fondation Hôpital Saint-Eustache, le mardi 5 septembre. Cette année, tous les profits seront versés au nouveau Centre de cancérologie Alain Germain, lequel a accueilli ses premiers patients en mai dernier.

On a fait de la place pour quelque 320 personnalités et gens d’affaires, lesquels sont désormais sollicités par le comité organisateur et ses deux coprésidents d’honneur, à savoir le président de Jardin Dion, Serge Dion, et l’anesthésiologiste Éric Auger, lesquels ont pris la parole dans le cadre d’un point de presse tenu le mardi 13 juin.

 

L’argent: un argument convaincant

«J’ai grandi dans la région et j’ai vu grandir l’Hôpital Saint-Eustache, d’exprimer le Dr Auger. Actuellement, le gouvernement est en mode coupures. Pour donner des soins à la population, il faut des sous, des équipements et de beaux projets. Derrière ces beaux projets, il y a la Fondation. Si la Fondation n’est pas là, il n’y a pas d’argent». Pour le Dr Auger, d’ailleurs, l’équation est simple: les fonds amassés par un organisme comme la Fondation Hôpital Saint-Eustache demeurent un argument de taille quand on veut convaincre le gouvernement d’investir dans un projet. «Après le centre de cancérologie, peut-être serions-nous dus pour une urgence?» a-t-il suggéré.

Une urgence ou un centre de radiothérapie?

Son coprésident d’honneur Serge Dion, qui s’implique dans cet événement pour une deuxième année d’affilée, pencherait plutôt pour un centre de radiothérapie, un équipement qui fait encore défaut dans la région. «Je voudrais m’impliquer dans un futur projet en ce sens», a-t-il indiqué, rappelant que son père et son frère ont été touchés par le cancer. «La famille Dion est très heureuse de travailler auprès de la Fondation. Je remercie tous les commanditaires et les bénévoles qui font le succès de cette belle activité», a-t-il ajouté.

La mission

Parmi ces commanditaires, on retrouve, bien en vue sur l’affiche, le nom des Caisses Desjardins des Laurentides Sud, représentées lors du point de presse par Caroline Vallerand, directrice, Développement de marché à la Caisse Desjardins de Saint-Eustache. «Pour nous, cet engagement est très significatif puisqu’il permet à notre centre hospitalier de se doter d’outils à la fine pointe de la technologie», a-t-elle déclaré, résumant du même coup la mission et la raison d’être de la Fondation Hôpital Saint-Eustache.

Créé en 1990, l’organisme présidé par Jacques Pelletier et dirigé par Diane D. Lavallée a recueilli pas moins de 9,3 millions de dollars (en date de 2015), des sommes qui ont notamment été investies dans le service d’imagerie par résonance magnétique, l’acquisition d’un tomodensitomètre, un appareil d’échographie cardiaque, des équipements liés à la traumatologie et, tout récemment, un nouveau centre de cancérologie.

Pour toute information relativement au 24e Master de golf de la Fondation, veuillez contacter Hélène Chrétien, au 450 473-6811, poste 42351. Vous trouverez également le formulaire d’inscription et de commandite au [fondationhopitalsainteustache.com].

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top