- PUBLICITÉ -
Fondation Drapeau et Deschambault: 25 ans au service des personnes en perte d'autonomie

Au nombre des membres du conseil d’administration

Fondation Drapeau et Deschambault: 25 ans au service des personnes en perte d’autonomie

Sous la gouverne de son président Joé Bélanger depuis 2006, la Fondation Drapeau et Deschambault célèbre cette année ses 25 ans d’existence, un anniversaire qui commande un certain bilan, certes, mais qui représente surtout, pour son président, une occasion de relater l’historique de la Fondation.

«La Fondation Drapeau et Deschambault a vu le jour le 30 avril 1987 et obtenu ses lettres patentes le 1er juin de la même année. Sa raison d’être était d’offrir du soutien aux personnes en perte d’autonomie, dans le contexte de l’ouverture de la partie Deschambault du Centre d’hébergement, à Sainte-Thérèse. Un autre de ses objectifs était d’amasser des fonds pour l’achat d’équipements spécialisés à l’usage des résidents, puisque l’établissement n’avait pas tous les budgets nécessaires pour l’acquisition de ces équipements», a-t-il rappelé.

Or, sans l’appui financier d’entreprises de la région, ajoute-t-il, la Fondation aurait été incapable de remplir sa mission, soit celle d’améliorer la qualité de vie des personnes adultes en perte d’autonomie de la MRC de Thérèse-De Blainville, et principalement celles qui sont hébergées aux centres d’hébergement Drapeau-Deschambault, à Sainte-Thérèse, et Hubert-Maisonneuve, à Rosemère, deux constituantes du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) Thérèse-De Blainville.

Parmi les fidèles partenaires de la Fondation, tels les Caisses Desjardins des Laurentides Sud et le Groupe JCL, se trouvent aussi des clubs de service, comme le Club Optimiste Sainte-Thérèse, le Club Lions Sainte-Thérèse et le Club Kiwanis Thérèse-De Blainville. «Ces clubs apportent une synergie extraordinaire et nous allons continuer d’explorer ces partenariats», de mentionner M. Bélanger.

Ces partenariats, au même titre que tous les autres, permettent un effort concerté et assurent à la Fondation les moyens de rencontrer tous les éléments de sa mission. Au nombre des activités de la Fondation qui contribuent toujours aujourd’hui au mieux-être des personnes en perte d’autonomie de la région, mentionnons la musicothérapie, l’aquarelle – animation et peinture, le transport adapté, Dr Clown, animation en milieu de vie à l’unité prothétique à Hubert-Maisonneuve et la zoothérapie.

Souper spaghetti

Dans la foulée, un souper spaghetti, dont les profits seront remis à la Fondation, se déroulera le vendredi 23 novembre au Centre culturel et communautaire Thérèse-De Blainville, à Sainte-Thérèse. Cette activité de financement, bon an mal an, réunit plusieurs centaines de participants. On espère que cette 18e édition ne fera pas exception. «C’est une soirée familiale et conviviale. Sans compter le tirage de nombreux prix de présence», de préciser Jacynthe Bertrand, coordonnatrice des évènements à la Fondation.

Les billets, au coût de 25 $ l’unité, sont présentement en vente auprès des administrateurs de la Fondation, nommément Joé Bélanger, Gaëtan Hébert, Yvon Fournier, Diane Filiatrault, Ginette Auger, Henriette Beauregard, Daniel Gosselin, Yves Gravel, Marie-Andrée Petelle, Georges Wurtële, Charles Le Borgne, Jean-Marc Nepveu, Jean-Stéphane Rousseau et Yves Woodrough, ou de la coordonnatrice des évènements, Jacynthe Bertrand. Pour information, composez le 450-437-4276.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top