- PUBLICITÉ -
Florent Gravel promet un soccerplex intérieur

Florent Gravel Promet Un Soccerplex Intérieur

Florent Gravel promet un soccerplex intérieur

Mouvement Blainville

S’il est élu le 5 novembre prochain, Florent Gravel, chef du Mouvement Blainville, promet de construire un complexe de soccer intérieur au cours de son premier mandat. Il réitère ainsi l’engagement qu’il avait pris lors de la campagne de 2013 pour répondre aux besoins de l’Association de soccer de Blainville.

S’il est élu le 5 novembre prochain, Florent Gravel, chef du Mouvement Blainville, promet de construire un complexe de soccer intérieur au cours de son premier mandat. Il réitère ainsi l’engagement qu’il avait pris lors de la campagne de 2013 pour répondre aux besoins de l’Association de soccer de Blainville.

«Si nous sommes capables de construire des arénas, surtout d’en acheter un à Boisbriand qui a coûté pas loin de 30 millions de dollars (Centre d’Excellence Sports Rousseau), sommes-nous en mesure de desservir une association qui a le plus de membres à travers la Ville de Blainville? » , se questionne Florent Gravel, avant d’ajouter que sans ses nombreux bénévoles, qui soutiennent des associations telles celle de soccer, qui compte plus de 2 000 jeunes joueurs, Blainville ne serait pas la même aujourd’hui. C’est pourquoi il importe, selon lui, de leur offrir des installations à la hauteur de leurs besoins et les outils nécessaires afin de leur permettre de mieux encadrer et développer la jeunesse blainvilloise.

«Je ne comprends pas la position de l’administration Perreault de ne pas donner les installations requises, et ce, pour le bien-être de tous ces athlètes et leur développement» .

Les terrains synthétiques au Parc équestre

Lorsque Florent Gravel parle de soccer, il ne peut s’empêcher de revenir sur la construction des deux terrains de soccer synthétiques, inaugurés en juillet dernier, au Parc équestre de Blainville. Affirmant «il manque cinq mètres pour qu’ils soient conformes» , il a vivement critiqué cette décision de l’administration Perreault.

«L’Association de soccer s’en est plaint, de dire Florent Gravel, mais à la Ville, on leur a répondu qu’on ne pouvait les faire plus longs en raison de la présence d’un arbre mature, qu’on ne pouvait couper, situé au bout du terrain. Par contre, on a coupé un champ complet pour faire place au stationnement incitatif près de la gare! On aurait dû s’assurer que ces terrains respectaient les spécifications du sport. C’est de l’argent gaspillé, mal investi, mal géré!»

Le fait que le Poney Club soit situé sur le terrain voisin à ces terrains de soccer, dérange aussi Florent Gravel, «et les jeunes joueurs de soccer» , dit-il.

«D’avoir installé ces deux terrains à cet endroit amène parfois de drôles d’odeur qui incommodent les athlètes. Ceux-ci devraient pourtant pratiquer leur sport en respirant de l’air frais! Quel beau gâchis qui a coûté plus de trois millions de dollars!»

Des décisions telles celle de déménager les terrains de soccer au Parc équestre font dire au chef du Mouvement Blainville que «l’administration en place depuis maintenant 12 ans n’est pas à l’écoute de ses citoyens et fait toujours à sa tête» .

Il poursuit en ajoutant que «si elle reste en place, elle entraînera tôt ou tard la fermeture complète du sport équestre à Blainville, pourtant un joyau de la Ville, «sous d’autres administrations» , a précisé Florent Gravel.

Vérifications faites auprès de la Ville de Blainville, les deux terrains de soccer synthétiques ont une superficie de 65 mètres par 95 mètres et suffisent, nous dit-on, à 98 % des joueurs de soccer blainvillois. On peut aussi utiliser les deux terrains sur la largeur pour ainsi créer un seul terrain de dimension règlementaire, soit de 68 mètres par 105 mètres. Il existe aussi d’autres terrains de soccer règlementaires dans d’autres parcs de Blainville.

Un vent de jeunesse

Florent Gravel a par ailleurs présenté deux nouveaux candidats au poste de conseillers pour les districts Fontainebleau et des Hirondelles. Une fois de plus, ce sont des jeunes âgés dans la vingtaine qui tenteront de se faire élire sous la bannière du Mouvement Blainville, soit Cindy-Ann Bourdeau (Fontainebleau), une étudiante en communication à l’université, et Alexandre Daoust (des Hirondelles), un étudiant en politique et économie, également à l’université.

«Notre équipe est un heureux mélange de maturité et de jeunesse, a conclu M. Gravel. Je pense que Blainville, dans son développement, a oublié les jeunes. [http://…] Il faut permettre à toutes les générations de vivre à Blainville. Avec de jeunes candidats sur le conseil, ça aidera à rapprocher les jeunes de la politique municipale.»

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top