- PUBLICITÉ -
Florent Gravel exige des réponses avant les élections

Florent Gravel Exige Des Réponses Avant Les élections

Florent Gravel exige des réponses avant les élections

Perquisitions de l’ UPAC à Blainville en 2015

Candidat à la mairie de Blainville, Florent Gravel se demande pourquoi l’UPAC (Unité permanente anticorruption) n’a toujours pas rendues publiques les conclusions des perquisitions menées à l’hôtel de ville de Blainville en avril et octobre 2015. Il estime que les citoyens sont en droit de savoir, avant de se présenter aux urnes le 5 novembre prochain, à l’occasion des élections municipales.

Dans une lettre qu’il a fait parvenir le 15 août, à Robert Lafrenière, commissaire à l’UPAC, «sans vouloir porter d’accusations» , précise-t-il, l’invite à partager les conclusions de son enquête.

«J’espère le dépôt rapide aux avocats du procureur général du fruit de vos enquêtes afin que ces derniers puissent statuer sur l’à-propos ou non de porter des accusations à l’endroit de personnes proches ou impliquées dans la gestion municipale, et ce, avant la tenue du scrutin municipal» , écrit M. Gravel, avant d’ajouter qu’il souhaite notamment savoir si le maire actuel, Richard Perreault, ou certains de ses proches, sont en cause.

- Publicité -

Il s’interroge à savoir si ces personnes ont un lien avec les autres perquisitions conduites au même moment par l’UPAC chez Tapage Communication et Domco, deux entreprises appartenant à Dominic Cayer, conseiller municipal de 2001 à 2005, et cofondateur du Parti Vrai Blainville, parti du maire Perreault.

«En 2006, alors que Dominic Cayer présidait le Parti Vrai Blainville, écrit Florent Gravel à M. Lafrenière, la ville a versé plus d’un million de dollars en honoraires de toutes sortes aux entreprises Tapage Communication et Domco. L’enquête couvre-t-elle plus large, cherchant à motiver le versement des 3,4 millions de dollars à ces mêmes entreprises entre 2005 et 2009 ou couvre-t-elle également la période de 2009 à 2013 au cours de laquelle près de 3 millions de dollars ont été versés aux entreprises de Dominic Cayer? »

Le candidat à la mairie ajoute vouloir connaître les véritables liens qui unissent le maire Perreault et M. Cayer afin, insiste-t-il, «de permettre à la population d’exercer un choix éclairé lors de la prochaine élection municipale» .

Florent Gravel, documents à l’appui, se questionne également sur la légitimité de certains dons de 1 000 $ octroyés par des citoyens au Parti Vrai Blainville, en 2005, 2006 et 2007, alors que François Cantin était maire.

Nous avons communiqué avec l’UPAC pour obtenir des réponses, mais au moment d’écrire ces lignes, notre demande d’entrevue était demeurée vaine.

Son fils comme candidat

Pour une 3e élection consécutive, le fils de Florent Gravel, Marc-André, 27 ans, briguera par ailleurs le poste de conseiller du district Plan-Bouchard, lors des élections du 5 novembre. Fier de l’expérience et de la maturité acquises lors des campagnes de 2009 et de 2013, M. Gravel, le fils, compte bien mener une chaude lutte à Guy Frigon, en poste comme conseiller de ce district depuis 2005.

«Ma première campagne m’a permis de découvrir le monde de la politique et la deuxième a confirmé mon intérêt pour ce milieu. J’aimerais être en position de pouvoir aider les citoyens de mon quartier et de ma ville» , a-t-il déclaré, confiant de récolter plus de 34 % des votes, comme ce fut le cas en 2013.

«Je veux aussi représenter la voix jeunesse de toute la ville de Blainville. Je sais que les jeunes représentent l’avenir et je veux être là pour m’assurer que leurs points seront entendus et débattus» , a conclu Marc-André Gravel.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top