- PUBLICITÉ -
Blainville, Richard Perreault, Florent Gravel

Candidat à la mairie aux élections municipales de novembre prochain, Florent Gravel reproche au maire Richard Perreault de ne pas avoir allégé le compte de taxes de ses citoyens.

Le maire Richard Perreault

Florent Gravel aurait abaissé le taux de taxation

Candidat à la mairie de Blainville en 2021

Chef du parti Mouvement Blainville en vue des élections municipales du 7 novembre prochain, Florent Gravel affirme qu’un gel des taxes ne suffit pas en ces temps de crise. S’il avait été maire de Blainville, il aurait allégé le compte de taxes des citoyens.

Prétextant que Blainville a perdu 4,8M$ en revenus divers en raison de la pandémie, mais qu’elle a reçu, en revanche, 5,5 M$ en subventions diverses du gouvernement du Québec pour pallier à ces pertes, M. Gravel ne comprend pas l’administration en place de ne pas avoir « donné un peu d’air » aux Blainvillois.

« Richard Perreault se pète les bretelles de faire une bonne affaire en annonçant un gel du compte de taxes dans un contexte de pandémie, mais de mon côté, je pense qu’il n’a pas vraiment pensé aux citoyens là-dedans », soutient Florent Gravel.

Selon lui, les autres paliers de gouvernement « ont déchiré leurs chemises » pour aider les citoyens, ce qui ne fut pas le cas pour Blainville.

« Si ça coûté 4,8M$ et que Blainville a reçu 5,5M$, la ville a fait de l’argent! Richard Perreault indique dans le bulletin municipal avoir remboursé un montant sur la dette. Dans un contexte de pandémie, je pense qu’il était mal venu de rembourser ce montant quand tes citoyens ont besoin d’un répit. Il aurait dû alléger leur fardeau fiscal ».

Florent Gravel reproche en outre à l’administration blainvilloise de faire payer des intérêts aux citoyens qui se prévalent de leur droit de payer leur compte de taxes en 12 versements.

Un geste « irresponsable »

Le maire de Blainville, Richard Perreault, n’a pas tardé à répondre à cette attaque de son opposant politique. La Ville a en effet perdu 4,8 M$ en revenus divers, sur la location des plateaux sportifs, notamment, le report des paiements de taxes, les retards de construction et l’adaptation des aires de travail. M. Perreault confirme par ailleurs avoir obtenu une subvention de 5,5 M$ du gouvernement du Québec. Celle-ci est toutefois étalée sur trois ans, donc jusqu’en 2022.

Toutefois, d’abaisser le compte de taxes des citoyens eut été un geste « irresponsable », insiste-t-il.

« Dans un contexte de pandémie, alors qu’on ne sait pas de quoi seront faits les prochains mois, il aurait été imprudent et même irresponsable de baisser les taxes. D’ailleurs, très peu de municipalités ont diminué leurs taxes ».

Selon ce qu’a entendu le maire de Blainville, les citoyens, tout comme les commerçants et propriétaires d’immeubles industriels, ont au contraire « apprécié » l’annonce du gel de taxes.

« Pour les 12 versements, poursuit Richard Perreault, si M. Gravel suivait l’actualité municipale, il saurait que c’est une mesure qui date de 2019 ».

Pour la centaine de personnes qui se prévalent de ce service chaque année, les intérêts « ne sont pas une cachette », ajoute Richard Perreault.

« Les gens le savent en s’inscrivant et connaissent le montant exact des intérêts. M. Gravel devrait aussi savoir que c’est la Loi qui nous oblige à facturer des intérêts lorsque l’échéance de paiement est dépassée. La Ville facture les intérêts sur le solde impayé et non pas sur la totalité du compte de taxes et on ne fait pas d’argent avec les intérêts », conclut le maire de Blainville, rappelant que la plupart des villes au Québec n’offre que deux ou trois versements à leurs citoyens.

« Blainville en offre 4 et même 12. Je pense qu’on est à l’écoute de nos concitoyens. Offrir davantage de versements pour payer les taxes faisait partie de nos engagements de 2017. Est-ce que M. Gravel nous reproche de respecter nos engagements? »

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Daigle
- PUBLICITÉ -
Top