- PUBLICITÉ -
Fleurons du Québec: Blainville reçoit son 4e fleuron

Le maire de Blainville, François Cantin, en compagnie de Mélanie Lapierre, contremaître division des parcs et des espaces verts, Nicole Ruel, conseillère municipale et présidente de la commission de développement durable et de l’environnement, et Guy Frigon, également conseiller municipal et vice-président de la commission des infrastructures et des parcs.

Fleurons du Québec: Blainville reçoit son 4e fleuron

Grâce aux 720 points obtenus sur une possibilité de 874, dans le cadre du concours orchestré par la Corporation des Fleurons du Québec, la Ville de Blainville peut désormais se targuer d’avoir atteint 4 Fleurons, en hausse d’un fleuron par rapport à son évaluation précédente, en 2009.

C’est lors d’une soirée tenue en novembre dernier que la Corporation a procédé au dévoilement de la classification horticole des municipalités évaluées en 2012, dont Blainville. Cet honneur, le maire François Cantin a tenu à le partager avec l’ensemble des employés municipaux. «Ce 4e Fleuron, c’est d’abord l’œuvre de l’équipe de terrain de la Ville, nos gens du Service des travaux publics et de l’approvisionnement, mais aussi ceux du Génie, de l’Urbanisme et de l’environnement et du Service des communications», a-t-il fait valoir d’entrée de jeu.

Attribution des points

Également présente au moment de l’annonce, Mélanie Lapierre, contremaître division des parcs et des espaces verts, a pour sa part détaillé le pointage obtenu par la Ville, celui-ci étant réparti sous cinq thèmes. Or, Blainville a obtenu le maximum de points dans la section Initiatives communautaires et développement durable, soit 160. L’attribution des autres points s’est faite selon les sections Municipal (245/340 points), Institutionnel (135/180 points), Résidentiel (120/230 points) et Commercial et industriel (60/140 points). «Dans son rapport, la Corporation des Fleurons du Québec a particulièrement souligné les aménagements au style très contemporain que nous avons faits, soit les grands massifs de végétaux formant de belles grandes courbes fluides, aux textures et coloris variés», a indiqué Mme Lapierre. Le rapport fait également mention des espaces bien exploités avec plusieurs variétés de plantes ainsi que des aménagements particulièrement réussis au niveau des terre-pleins, petits espaces verts et ronds-points.

Concrètement, depuis 2009, la Ville a doublé la superficie de ses plates-bandes, de 14 000 mètres carrés à près de 30 000 mètres carrés, souligne-t-on, un accroissement dû, notamment, au programme d’aménagement des îlots de quartier, au rajeunissement et agrandissement des aménagements faits en régie, aux aménagements de terre-pleins, au développement de nouveaux parcs et aux aménagements particuliers, comme le poste de police, le Centre récréoaquatique et La Zone. S’ajoute à tout ceci la mise en place de 184 «méga bacs» sur les boulevards du Curé-Labelle et Céloron. «Chaque année, nos huit jardiniers et jardinières plantent plus de 7 000 annuelles et 5 000 bulbes», pointe Mme Lapierre. Mentionnons que depuis huit ans, le nombre de jardiniers en poste est passé de trois à huit, soit deux de plus que l’an dernier.

Cette année, 141 villes du Québec ont été évaluées par la Corporation des Fleurons du Québec. Blainville compte parmi les 35 municipalités à avoir obtenu 4 Fleurons. Une seule, et pour la première fois depuis la mise sur pied du programme, en 2006, a obtenu la cote maximale de 5 Fleurons, soit Saint-Bruno-de-Montarville. La prochaine participation de la Ville de Blainville au concours est prévue en 2015.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top