- PUBLICITÉ -
Fêter sans accident

(Photo Michel Chartrand)

Fêter sans accident

Barrages routiers pour contrer l’alcool au volant

Signe que la période des fêtes est à nos portes, les différents corps de police multiplient les barrages routiers et les activités pour sensibiliser les automobilistes sur l’importance de ne pas conduire son véhicule en état d’ébriété. À Blainville, le Service de police a érigé un premier barrage sur le boulevard de la Seigneurie, le vendredi 4 décembre. Une dizaine de policiers ont participé à l’opération.

«De minuit à 3 heures du matin, nous avons eu trois cas d’arrestation et émis environ sept contraventions pour des plaques et des permis non payés. Je dirais que, sur environ 300 à 400 véhicules qui ont franchi le barrage, il y avait au moins 1 % des gens qui avaient consommé», d’expliquer Frédéric Savoie, policier interventionniste au Service de police de Blainville.

Avant de procéder à l’opération, les policiers se sont regroupés dans une salle au poste de police afin de recevoir les directives à suivre au sujet du barrage. La rencontre a duré près de 20 minutes. Sur un tableau blanc, on pouvait apercevoir les détails de l’opération. À la fin, les policiers ont eu la chance de rafraîchir leurs notions sur la législation entourant l’alcool au volant. Tout pour qu’ils soient prêts à répondre aux questions éventuelles.

Dès que les autos-patrouilles ont été distribuées, les policiers se sont dirigés rapidement sur le lieu de l’opération. Le barrage a été érigé à la sortie de la municipalité. Selon les informations obtenues, le choix de l’emplacement a été fait en raison du nombre d’effectifs en service.
«En plaçant le barrage de cette façon, nous avons intercepté les gens qui allaient prendre l’autoroute pour sortir de Blainville. En même temps, les automobilistes qui sortaient de l’autoroute ont vu le barrage et ç’a agi comme un moyen de sensibilisation», de souligner Frédéric Savoie.

Comment fonctionne un barrage routier pour l’alcool au volant? Deux autos-patrouilles sont installées à l’entrée du barrage. Dans l’un des véhicules, un policier fait la lecture des plaques de chacun des automobilistes. À 100 m avant le barrage, deux véhicules placés discrètement sont là pour intercepter les automobilistes qui font demi-tour pour ne pas passer dans le barrage. Selon le policier, plusieurs arrestations sont effectuées de cette façon. «Il y a beaucoup de cas, aussi, où le conducteur va fermer les lumières de son véhicule, le stationner et espérer ne pas être vu. Habituellement, ce sont des gens qui ont consommé de l’alcool», d’expliquer Frédéric Savoie.

Pour le Service de police de Blainville, la prévention et la sensibilisation sont des éléments essentiels qui guident l’ensemble des actions. «On veut que les gens préparent leurs déplacements quand ils sortent pour une soirée arrosée. Penser à téléphoner pour un taxi, désigner un chauffeur, ou encore appeler Opération Nez rouge», rappelle le policier.

Sur une note positive, pendant les heures du barrage routier, plusieurs automobilistes ont été interceptés et présentés comme le chauffeur désigné. «On voit ça souvent maintenant. Une personne très lucide est au volant alors que les gens sont sur le party dans l’auto. Une bonne façon de faire la fête de façon sécuritaire. Ne pas consommer d’alcool avant de prendre le volant, c’est une bonne raison pour sauver des vies et rentrer en toute sécurité», de conclure le policier.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top